Mon compte Devenir membre Newsletters

Les administrations françaises voient l'open source comme un facteur d'innovation

Publié le par

L'open source est un vecteur d'innovation selon les administrations françaises qui envisagent de l'introduire en mode cloud.

L’open source est perçu comme un vecteur d’innovation par les administrations françaises qui envisagent de l’introduire en mode cloud computing, révèle la 6e étude sur l’open source et le secteur public, réalisée par la société Markess International*. Cette étude, intitulée “L’Open source dans le secteur public – Facteur d’innovation et nouvelles approches avec le cloud computing”** met en évidence qu’en 2010, plus de 90% des responsables des administrations françaises interrogées (ministères, organismes sous tutelle, collectivités territoriales) considèrent l’open source comme facteur d’innovation. Ainsi, 67% des personnes interrogées pensent que l’open source peut conduire à de nouvelles approches organisationnelles favorisant l’échange, et 43% estiment que l’open source permet de mettre en place des méthodes innovantes de conduite de projets.

Passer par le cloud computing pour les solutions open source
Le recours au cloud computing pour les solutions open source est encore marginal en 2010, précise l’étude. Ainsi, seuls 6% des responsables des administrations françaises interrogés déclarent y avoir déjà recours. Sur le sujet, les responsables des collectivités territoriales révèlent une certaine avance par rapport aux administrations centrales (ministères et organismes sous tutelle). Ainsi, 41% des responsables des administrations interrogées ont recours ou envisagent de recourir au cloud computing pour leurs solutions open source, tandis que 39% avouent ne pas savoir et que 20% affirment qu’ils n’y auront pas recours.

Les responsables des administrations françaises interrogés confirment d’année en année la croissance du poids de l’open source dans leur budget informatique. Celui-ci est estimé à 16% du budget informatique (charges de personnel interne, achats de matériel, de logiciels et prestations de services externes) des administrations françaises en 2010 et devrait encore augmenter d’ici 2012. Markess International estime à 1090 millions d’euros le marché des logiciels et services liés à l'open source au sein des administrations françaises en 2010. Entre 2010 et 2012, ce marché devrait croître à un rythme de +15,3% par an pour atteindre au final 1450millions d’euros.

*Markess International est une société d’études et de conseil spécialisée dans l’analyse de la modernisation et de la transformation des entreprises et administrations avec les technologies de l'information.

**Étude menée auprès d’organisations publiques, de responsables d’administrations centrales et locales, ainsi que de prestataires du marché.