Mon compte Devenir membre Newsletters

"Les achats doivent faire entrer l'innovation proposée par les marchés"

Publié le par

L'innovation est un enjeu majeur de l'entreprise et chaque fonction devrait pouvoir y contribuer. Pourtant, la fonction achats demeure en retrait quant à son implication sur le sujet. Trop peu de directions achats se voient donner ce mandat au premier rang de leurs priorités.

Christophe Fillon

Christophe Fillon

En cette période d’instabilité et de crise, la fonction achats doit plus que jamais s’attacher à maîtriser les fondamentaux du métier à travers le socle de la réduction des coûts et du management du risque. Là n’est pas sa seule mission, elle doit aussi faire entrer l’innovation proposée par les marchés.
Face à ces opportunités proposées par les fournisseurs, les achats se retrouvent souvent encore bien peu appuyés dans les démarches d’open innovation par les autres fonctions de l’entreprise. Est-ce du fait de la crise ?

Un processus difficile à maîtriser

Il reste de nombreux freins internes à une stratégie réussie d’open innovation. Le premier, l’insuffisante formalisation stratégique des objectifs core de la R&D interne rend les questions de "make or buy" délicates. Le second tient à la difficile mobilisation conjointe de toutes les fonctions-clés dans la décision de sélectionner tel ou tel partenaire.

Tout aussi importante, la capacité à bien anticiper et répondre aux problématiques autour de la propriété intellectuelle, du partage des données sensibles, du respect réciproque des engagements et des délicates interactions et du partage des responsabilités tant internes qu’externes.

Un sujet de direction générale

L'innovation se comprend aussi et surtout comme l'ensemble des décisions et processus d’exécution permettant le lancement d'un nouveau produit sur le marché, de l'idée de son développement à sa commercialisation réussie. L’innovation s’organise comme toute autre priorité de l’entreprise. En conséquence, il est indispensable de partager une vision commune de l’innovation avec une stratégie clairement établie et suivie entre externe et interne, ici entre toutes les fonctions ad hoc. L’innovation est bien d’abord un sujet de direction générale.

Un nouveau défi pour les achats

De par ses relations objectives avec les fournisseurs, la fonction achats est la fonction de prédilection pour le développement de la co-innovation. Pour tirer le meilleur profit de cette position, la fonction achats doit développer sa capacité à s’intégrer et s’imposer comme l’un des maillons importants d’une approche systémique et cross fonctionnelle. L’écueil principal est de tomber dans le piège des "silos" où chaque acteur de la chaîne mène sa propre approche. À la fonction achats de s’imposer auprès des directions générales comme un animateur incontournable de la transversalité et de la réactivité.

Les clés

La position des achats au cœur de la co-innovation avec les fournisseurs est une formidable opportunité à saisir pour s’imposer comme l’un des maillons essentiels d’une approche systémique et cross fonctionnelle de l’innovation. Toutefois, ce mandat doit venir de la direction générale.

L’expert : Christophe Fillon est directeur opérationnel du centre d’expertise achats Oliver Wyman dont la mission est en partie de délivrer une expertise pointue sur les sujets préoccupant les directeurs achats.
Après la publication du référentiel des pratiques achats, le CEA travaille sur les sujets de l’innovation et de la mesure de la performance financière de la fonction achats.