Mon compte Devenir membre Newsletters

Le ministère de l'Énergie et ERDF sollicitent le secteur protégé pour réduire la fracture numérique

Publié le par

ERDF et Éric Besson, aux côtés de l'association des paralysés de France, ont signé un accord visant à reconditionner les ordinateurs de l'énergéticien par des entreprises du secteur protégé.

ERDF et le ministère de l'Économie numérique et de l'Énergie ont signé le 6 septembre 2011 un accord avec l'association des paralysés de France AFP pour le reconditionnement d'ordinateurs de bureau destinés aux personnes en difficulté dans le cadre du programme baptisé “Ordi 2.0”. Cet accord a été signé sur le site industriel de l’APF Entreprise 93, située à Noisy-le-Sec, qui emploie 35 salariés en situation de handicap. Le ministre a remis à cette occasion la certification “Ordi 2.0” à l’établissement APF Entreprise 93.

Favoriser l'insertion des personnes handicapées

Concrètement, l'énergéticien s'est engagé à favoriser le reconditionnement de ses anciens ordinateurs par des établissements du secteur protégé, employant des personnes en situation de handicap ou en insertion (entreprise adaptée, entreprise et service d’aide pour le travail, entreprise d’insertion). Les ordinateurs reconditionnés seront prioritairement redistribués aux personnes défavorisées ou en situation de handicap. ERDF, partenaire officiel du programme “Ordi 2.0” a également affirmé sa participation à un fonds national inter-entreprise de la solidarité numérique, visant au développement d'outils pour faciliter l'accès à l'apprentissage scolaire des enfants handicapés.

35 000 foyers déjà équipés

Ce programme “Ordi 2.0”, initié par  le ministre Éric Besson en juin 2008, s’adresse prioritairement à des populations éloignées de l’usage des technologies de l’information, pour des raisons économiques, sanitaires ou culturelles. Ce sont notamment des personnes âgées, des personnes en situation de handicap ou encore des personnes en difficulté d’accès à l’emploi. Grâce à “Ordi 2.0”, les publics défavorisés ou à faibles moyens peuvent ainsi disposer d’un équipement informatique remis à neuf, prêt à l’emploi et à très bas prix, à moins de 100 euros. Au cours de l'année précédente, le programme a permis d'équiper plus de 35 000 foyers et reconditionnés près de 200 000 machines distribuées par par une majorité d'entreprise grands comptes (SFR, SNCF, France Telecom...).