Mon compte Devenir membre Newsletters

Le groupe B2V choisit Partner pour regrouper ses trois sites franciliens

Publié le par

Le déménagement a mobilisé l'équivalent de 90 hommes par jour et près de huit poids lourds pour assurer les rotations quotidiennes à travers la capitale.

Pour réaliser le déménagement de ses trois sites parisiens vers son nouveau siège social situé à La Villette (XIXe arr.), le groupe B2V a choisi la société Partner pour réaliser cette prestation qui concernait près de 700 postes de travail.

«Nous avons lancé un appel d’offres pour sélectionner un prestataire capable d’assurer en un week-end le transfert des documents de nos collaborateurs, des archives ainsi que du matériel informatique et de la téléphonie, tout en ayant des moyens suffisants pour réagir en cas d’imprévu», résume Richard Jakubowski, le directeur des moyens généraux de B2V. Le groupe de retraite et de prévoyance souhaitait également que le prestataire se charge de l’évacuation et du recyclage du reliquat de mobilier abandonné sur les trois sites.

En remportant l'appel d'offres, Partner s'est engagé à réaliser l'opération en trois jours, entre le jeudi et le dimanche. Pour ce faire, le déménagement a mobilisé l'équivalent de 90 hommes par jour et près de huit poids lourds pour assurer les rotations quotidiennes à travers la capitale, déplacer plus de 400 armoires de documents ou encore quelque 18 km de linéaires d'archives.

La localisation des sites dans des quartiers anciens, parfois piétonniers, a imposé une gestion fine des capacités de stationnement. Autre contrainte, l’impossibilité d’utiliser toute la journée des monte-meubles, trop bruyants pour le voisinage, a nécessité l’organisation de sas de stockage pour évacuer le mobilier plus rapidement.

Les trois jours suivant l’emménagement, les nouveaux occupants ont pu faire appel à un service après-vente dédié afin de régler les derniers détails d’aménagement dans leurs bureaux. «Les collaborateurs ont été surpris que le site ait été réellement opérationnel en si peu de temps», se réjouit aujourd'hui Richard Jakubowski.