Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Desma booste son réseau des anciens

Publié le par

L'équipe pédagogique a présenté les évolutions de la formation et son annuaire des anciens aux principaux chasseurs de têtes du monde des achats. De nouvelles manifestations apparaissent.

Un carnet d'adresses riche de plus d'un millier de noms dans les achats. En ces temps de pénurie de "hauts profils", le diplôme de 3e cycle en management stratégique des achats (Desma) de l'Institut d'administration des entreprises (IAE) de Grenoble a présenté tous ses atouts aux cabinets de chasseurs de têtes, fin septembre, à Paris. Le tout ponctué de témoignages d'anciens en poste dans les plus prestigieuses entreprises (Renault, Nestlé…). « Les entreprises s'adressent souvent à ces cabinets pour recruter des hauts profils dans les achats, explique le responsable du Desma, Philippe Protin. Il est donc important que nous venions leur présenter la valeur ajoutée de notre formation et leur remettre notre annuaire des anciens diplômés remis à jour, comme nous le faisons régulièrement depuis cinq ans.» En interne, le Desma va par ailleurs dynamiser son réseau des anciens d'ici à la fin de l'année, « pour offrir plus de rendez-vous à ses membres et une meilleure diffusion des informations ».

La fin du "18-20"

Responsable du diplôme en formation continue, Nathalie Merminod a annoncé les nouveautés du Desma pour cette année 2009, dont trois principales. D'abord, la durée du Desma en formation continue passe de deux ans à un an. « Nous répondons ainsi à un souhait des entreprises, qui souhaitaient un cycle de formation plus rapide. » Ensuite, le Desma va élargir son offre de conférences achats. « A côté de notre traditionnel Forum, plusieurs manifestations seront organisées cette année, explique Philippe Protin. Jusqu'à présent, nous proposions une seule manifestation, le 18-20, qui avait généralement lieu en février. » Enfin, plusieurs thèses vont être mises ligne, notamment celles primées aux "Étoiles de l'achat", une manifestation organisée à Lyon par le cabinet de conseil Crop and Co.

Travaux universitaires

En termes de contenu pédagogique, Nathalie Merminod a confirmé la montée en puissance de nouvelles matières dans les programmes : achats hors production, propriété intellectuelle et industrielle, achats publics, achats projets, marketing achats... « Ces évolutions sont notamment le fruit des retours que nous avons de nos étudiants qui font des stages en entreprise. » Après avoir rappelé que le Desma est l'une des rares structures en France à mener des travaux universitaires autour des achats, les responsables ont également mis l'accent sur les nombreux partenariats avec les entreprises. A l'image de Renault, qui valide ses parcours de professionnalisation dans les achats au travers du Desma.

Effectif en hausse

Au niveau de l'effectif du diplôme, il est en hausse mais a « atteint le plafond au-delà duquel nous n'irons pas », explique Philippe Protin. En formation initiale (master, soit bac+5), le Desma accueillera 30 étudiants cette année, contre 24 l'an dernier. Ils seront 27 en formation continue (contre 22 en 2007) et 19 en alternance (14). Une hausse expliquée « par de faibles désistements ».

Débouchés et salaires

Enfin, quelques chiffres du Desma confirment l'excellente conjoncture dans le métier des achats : 60 % des étudiants en formation initiale sont embauchés avant même leur diplôme. Les 40 % restants trouvent leur entreprise dans les trois mois qui suivent leur diplôme. En formation continue, 80 % des étudiants changent de poste à l'issue du Desma. Quant au salaire moyen des diplômés du Desma (hors formation continue), il se situe entre 32 et 50 k€.