Mon compte Devenir membre Newsletters

Crédit Agricole Technologies optimise sa chaîne de valeur avec son outil d'e-procurement

Publié le par

En poursuivant le projet d'e-procurement initié en 2007, le Crédit Agricole Technologies souhaite boucler le vaste programme d'unification de son SI. Le point avec Vincent Gibert, chef de projet utilisateurs SI Achat et acheteur IT.

Crédit Agricole Technologies optimise sa chaîne de valeur avec son outil d'e-procurement

En démarrant, dès 2007, le projet e-procurement, le Crédit Agricole (GIE Atlantica) souhaitait équiper son service achats d'un véritable outil professionnel. Un choix également motivé par une volonté d'intégrer rapidement la solution au SI, tout en conservant une certaine maîtrise sur l'outil. L'entreprise se tourne vers Ivalua, en raison de son architecture technique facile à déployer, son interface web et une base de données standard SQL. Avec un budget de 300 000 euros pour 500 utilisateurs, la solution a été déployée en mode licence classique en trois mois, avec la mise en place des référentiels fournisseurs et contractuel, et les premiers éléments d'un catalogue. Douze mois supplémentaires ont été nécessaires pour assurer la stabilisation. "Généralement, un projet d'e-procurement réclame beaucoup de temps pour arriver à une entente de toutes les parties prenantes. Or, nous avions l'avantage d'être rodés et bien documentés", déclare Vincent Gibert, chef de projet utilisateurs SI Achat et acheteur IT.

Lorsque Crédit Agricole Technologies voit le jour en 2011 via un GIE, il a pour objectif de réaliser la production informatique bancaire pour l'ensemble des 39 caisses régionales, mais également de mener le projet NICE (nouvelle informatique convergente et évolutive) de mise en oeuvre du SI unique des caisses régionales, orienté client et multi­canal. Le projet d'e-procurement s'inscrit dans l'accompagnement de cet ambitieux projet informatique, afin de répondre aux besoins des clients internes et d'optimiser globalement toute la chaîne de valeur achats.

Un projet qui fait ses preuves

La solution d'Ivalua semble avoir joué son rôle en termes de fluidité administrative, tout en apportant une plus grande qualité de service au niveau des prescripteurs (budget tenu à jour, suivi de leurs demandes, validation des factures, etc.). Preuve du succès d'un projet initialement orienté e-procurement, de nouveaux utilisateurs se sont appropriés la solution à des fins de gestion et de comptabilité... ce qui ne s'est pas fait sans poser certaines difficultés. En effet, l'outil n'étant pas nativement prédisposé à ces fonctionnalités, des développements spécifiques ont été à l'époque nécessaires. Ils sont aujourd'hui inclus dans la solution Buyer.

Une migration vers la V7 en intégrant des modules complémentaires et en élargissant son périmètre fonctionnel est prévue. Le projet s'annonce ambitieux, puisque la V7 va permettre de faire table rase du passé, en partant quasiment d'une feuille blanche. L'objectif? Une mise en production début janvier 2014, voire fin décembre 2013. "Il est d'ailleurs amusant de constater que la V7 d'Ivalua dispose de quelques fonctionnalités que nous leur avons demandées de développer en spécifique, notamment le module budget. Ils ont capitalisé sur notre expérience pour améliorer leur produit, preuve d'une bonne écoute de leurs clients et d'une belle réactivité en termes de recherche et développement", conclut Vincent Gibert.

Repères
GIE Crédit Agricole Technologies

Activité : Production Informatique
Effectif : 1500 salariés
Volume d'achat 2012 : 450 millions d'euros
effectif département achat en 2012 : 17 personnes