Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Château de Versailles casse le premier PPP “informatique” signé en France

Publié le par

Conclu il y a un peu plus d'un an, ce contrat comprenait la fourniture d'un système de billetterie par la SSII Logica, qui porte l'affaire devant les tribunaux, révèlent nos confrères du MagIT.

Le partenariat public-privé devait s'étaler sur dix ans. Il n'aura pas duré plus d'un an. En mai dernier, l'établissement public qui gère le château de Versailles (Yvelines) a décidé de rompre le contrat de 20 millions d'euros qui le liait à la SSII Logica, qui fournissait et gérait le système de billetterie et de réservation du château. Signé en 2007, ce PPP était le premier à être signé dans le domaine informatique. L'information a été révélée par le MagIT. Créé par une ordonnance de juin 2004, complété par une loi fin 2008, le partenariat public privé est un contrat permettant à des opérateurs privés de concevoir et gérer des équipements publics en échange de loyers versés par la personne publique.

“Des griefs contre Logica”

Logica va porter l'affaire devant la justice ces jours-ci. Interrogé par nos confrères, le président de l'Établissement public, l'ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, a indiqué que « ce partenariat a été rompu mais pas à l'amiable. Nous avons des griefs à formuler à l'encontre de Logica ». Contacté ce 24 septembre en fin d'après-midi, Logica ne désirait pas commenter l'affaire mais a confirmé qu'elle souhaitait la porter devant les tribunaux.