Mon compte Devenir membre Newsletters

La gendarmerie nationale boucle sa migration bureautique vers l'open source

Publié le par

En supprimant les coûts des licences, la gendarmerie table sur des économies annuelles de deux millions d'euros.

La gendarmerie nationale finalise la migration de ses postes informatiques de Microsoft Office vers OpenOffice. Désormais, 98% des 70 000 postes sont équipés exclusivement de la suite bureautique libre. Cette solution open source avait été choisie en 2005 par la gendarmerie, qui la jugeait plus en phase avec ses besoins. Ce choix permet en outre de réaliser des économies annuelles de l'ordre de deux millions d'euros sur le prix des licences, la maintenance et la formation représentant des coûts à peu près équivalents.

En prenant ses distances avec les logiciels payants, la gendarmerie confirme une tendance très prononcée dans le secteur public. Les ministères de l'Equipement, de l'Intérieur et l'Assemblée nationale ont déjà fait ce choix.