Mon compte Devenir membre Newsletters

La flexibilité, une priorité pour les directeurs de la supply chain

Publié le par

Une nouvelle étude PRTM montre que la flexibilité constitue une priorité pour les directeurs supply chain à travers le monde.

Actionner les cinq leviers permettrait une hausse moyenne de 12 % à 15 % du chiffre d'affaires

Actionner les cinq leviers permettrait une hausse moyenne de 12 % à 15 % du chiffre d'affaires

Aux prises avec un marché instable, une demande client imprévisible et des difficultés à garantir les approvisionnements, les responsables supply chain doivent — pour sécuriser le CA de leur entreprise tout en maîtrisant les coûts logistiques — optimiser la flexibilité de la supply chain. Telles sont les principales conclusions de l'étude conduite par PRTM1 sur les grandes orientations de la supply chain. Enquête intitulée "2011 global supply chain trends".

Cinq leviers pour améliorer la flexibilité opérationnelle

Cette enquête identifie cinq leviers permettant aux entreprises d’améliorer la flexibilité opérationnelle, d’augmenter le chiffre d’affaires et de réduire les coûts.
Selon PRTM, les entreprises ayant actionné ces cinq leviers ont observé en moyenne une progression de 12 % à 15 % de leur chiffre d’affaires et une réduction de 8 % à 10 % des coûts logistiques
.
L’étude montre toutefois que la flexibilité opérationnelle nécessite un investissement conséquent, ainsi qu’une réelle implication des responsables supply chain au plus haut niveau.
Les entreprises ont été évaluées à partir de la matrice de maturité logistique de PRTM, inspirée du référentiel SCOR (Supply chain operations reference-model).

Un contexte opérationnel marqué par la volatilité et une incertitude économique persistante

« La volatilité est la nouvelle réalité des opérations, à laquelle s’ajoute une incertitude économique persistante qui pèse sur la demande en raccourcissant les cycles d’investissement industriels et en générant des tensions sur les stocks, explique Joseph Roussel, directeur général PRTM France. Parallèlement, des pénuries apparaissent sous l'effet conjugué de l’instabilité politique, de la concurrence croissante qui s’exerce sur les ressources et des effets de la crise encore perceptibles chez les fournisseurs. Sans compter d’autres événements aléatoires comme Fukushima, les éruptions volcaniques en Islande et autres catastrophes naturelles.»

Les "cinq piliers de la sagesse" du parfait directeur supply chain

Les cinq leviers de flexibilité opérationnelle identifiés par l’étude sont les suivants :

Sécurisation des approvisionnements/gestion proactive des capacités. Pour plus de 70 % des responsables interrogés, garantir la disponibilité des ressources nécessaires pour satisfaire la demande des clients constitue le principal vecteur de flexibilité opérationnelle.
Pourtant, près de la moitié des répondants n’ont toujours pas définitivement établi de partenariats avec leurs principaux fournisseurs, et un tiers ne s'est pas encore intéressé à cette question.

Planification collaborative. Les organisations supply chain les plus performantes sont celles qui ont mis en place un dispositif de planification collaborative de l’offre et de la demande avec les différents acteurs de la Supply Chain étendue (fournisseurs, clients).
Des processus de prévision collaborative, de planification industrielle et commerciale et de gestion prévisionnelle de la demande sont à l’œuvre en moyenne dans plus de 50 % des entreprises interrogées.
Toutefois, plus de 20 % des répondants déclarent que, dans leur entreprise, l’exécution de ces initiatives-clés de gestion prévisionnelle n’est toujours pas à l’ordre du jour.

Intégration plus poussée avec les partenaires. Tous les acteurs de la supply chain doivent collaborer à l’exécution de standard de performance mutuellement convenus.
Au cours des deux dernières années, plus de 70 % des entreprises interrogées ont amélioré leur flexibilité par la mise en œuvre d’outils de production flexibles. Mais plus d’un tiers admet ne pas pouvoir en tirer pleinement parti, du fait d’un manque d’intégration avec leurs principaux fournisseurs. Une proportion presque identique rencontre les mêmes difficultés avec leurs clients.

Décloisonnement de la R&D et de la supply chain. La suppression des barrières entre la supply chain et la conception/le développement des produits est essentielle pour optimiser la mise sur le marché des produits.
Conscient de cette nécessité, un responsable interrogé sur deux a investi pour améliorer la réactivité des activités de développement.

Maturité des pratiques liées à la flexibilité. Dans un environnement instable, la maîtrise des pratiques de la collaboration et de la flexibilité constitue un facteur-clé de réussite. Toutefois, seuls 10 % des participants déclarent avoir atteint un niveau de maturité suffisant pour disposer d’un réel avantage concurrentiel.

1/ PRTM, groupe international de conseil en management et stratégie, a mené cette étude auprès de cadres dirigeants de 150 entreprises dans le monde, tous secteurs d’activité confondus.