Mon compte Devenir membre Newsletters

La direction achats de Sanofi Aventis au cœur d'un gros projet d'investissement

Publié le par

Sanofi Aventis a lancé la construction d'une unité de production sur son site de Vitry-sur-Seine. Un projet dans lequel a été impliqué en amont la direction achats du groupe.

Cédric Thillot, responsables achats projet chez Sanofi Aventis

Cédric Thillot, responsables achats projet chez Sanofi Aventis

Gérer l’ensemble des achats relatifs à la création d’une unité de production d’une superficie de 17000 m2, c’est le challenge qu’a relevé Cédric Thillot, responsable achats projet chez Sanofi Aventis. «Le groupe a lancé un important projet d’investissement dans le domaine des biotechnologies visant à construire une nouvelle unité de production sur le site de Vitry-sur-Seine (94), constituée de deux bâtiments, l’un dédié à la production, l’autre hébergeant laboratoires et bureaux. Dans le cadre de ce projet, j’ai en charge le pilotage de l’ensemble des achats, pour un montant d’investissement supérieur à 100 millions d’euros», rappelle Cédric Thillot.

Lancer 150 appels d’offres en neuf mois

Intégré dès le départ dans l’équipe projet, l’acheteur a mis en place un plan d’achats précis définissant les différents lots nécessaires à la réalisation de la plateforme. «Pas moins de 150 lots ont été définis lors de la phase d’étude, correspondant essentiellement à des achats d’équipements, de travaux et d’ingénierie», souligne le responsable achats. Il a fallu établir un planning de gestion de chaque lot, un travail particulièrement complexe puisque 150 appels d’offres devaient être lancés entre juin 2009 et février 2010. «Notre équipe achats, intégrée au projet, s’est donc étoffée lors de cette phase de consultations, regroupant jusqu’à cinq collaborateurs. Pour traiter l’ensemble des dossiers, nous nous sommes également appuyés sur des cabinets d’achats spécialisés tels qu’AgileBuyer dont les équipes ont démontré une forte réactivité», détaille Cédric Thillot. Ces derniers ont ainsi pu assurer la gestion opérationnelle d’un certain nombre de lots.

Mise en place de pénalités de retard

Un point-clé consistait à sécuriser contractuellement l’exécution des prestations. «Pour l’ensemble des lots stratégiques, nous avons mis en place des mécanismes contractuels tels que les pénalités de retard en cas de non-respect des délais, indique Cédric Thillot, un travail en amont plus que fondamental car il permet de prévenir certains problèmes avec les prestataires.» Ceci étant, pour garantir une gestion fructueuse de la relation fournisseurs, le groupe a travaillé principalement avec des partenaires stratégiques, en synergie avec d’autres projets en cours. «Une partie non négligeable de nos fournisseurs était déjà référencés, même si nous avons également sélectionné certains challengers à l’issue des appels d’offres.»

Une collaboration fructueuse avec le client interne

Au-delà de la gestion réussie de la relation fournisseurs, l’autre clé du succès de l’opération a résidé dans la collaboration particulièrement efficace qui s’est instaurée avec la direction ingénierie, le client interne du service achats. «Chaque département a veillé à prendre en compte les problématiques de l’autre. Les rôles ont également été bien définis, permettant un processus de sélection fluide.» Et surtout, les achats ont été intégrés dès le départ en amont du projet, favorisant in fine une vraie optimisation des dépenses.