Mon compte Devenir membre Newsletters

L'open space plébiscité par les entreprises

Publié le par

Selon une étude de Jones Lang LaSalle, 84 % des entreprises privilégient l'open space pour l'aménagement de leurs espaces de travail.

Les contraintes budgétaires et l’ergonomie sont les principales préoccupations des décideurs en matière d’aménagement de bureaux. Tel est le résultat d’une étude sur l’aménagement des espaces de travail, réalisée fin 2009 par Jones Lang LaSalle, société de conseil en immobilier. Respectivement 62 % et 57 % des sondés jugent ces deux critères très importants. Puis suivent la flexibilité et l’image qui remportent respectivement 43 % et 32 % d’avis très favorables. Enfin, l’utilisation de l’open space apparaît souvent comme le meilleur compromis permettant aux décideurs de combiner maîtrise du budget, ergonomie et flexibilité.En effet, 84% des sondés déclarent avoir des surfaces aménagées en open space, la proportion variant très largement d’une entreprise à l’autre.

Un besoin de conseil

La prise de décision en matière d’aménagement est assurée, dans 92 % des entreprises, par la direction générale. Même si elle est n’est pas la seule fonction associée au projet. En effet, les services généraux, les ressources humaines et la direction financière sont les trois autres grands services qui participent à la décision dans respectivement 78 %, 49 % et 46 % des cas. Entre le besoin de flexibilité, la nécessité de fournir aux collaborateurs un environnement de travail de qualité, et l'obligation de respecter un budget, l'aménagement peut vite devenir un casse-tête pour l’entreprise. Ainsi, 70 % des entreprises du panel ont déjà fait appel à un professionnel pour l’aménagement de leurs locaux. Preuve du besoin de conseil, 55% des entreprises n’ayant jamais fait appel à un professionnel réfléchissent à passer le cap pour leur futur projet quand à peine 4% de celles ayant utilisé une prestation envisagent de fonctionner en autonomie.

Un intérêt relatif pour le télé travail

Enfin, l’apparition de tendances comme le télétravail, le desk-sharing (pas de bureau assigné par collaborateur) ou encore le Feng Shui (concept chinois permettant d'harmoniser l'énergie environnementale des espaces de travail), ne font pas encore aujourd’hui l’unanimité parmi les répondants. Seul le télétravail apparaît comme la solution la plus envisageable.