Mon compte Devenir membre Newsletters

L'État s'équipe à grande échelle en cartes d'achat

Publié le par

Le marché interministériel de carte d'achat a été attribué, pour 4 ans, à BNP Paribas. Ce moyen de paiement sera notamment utilisé pour les achats de fournitures de bureau et de consommables.

Après plusieurs rebondissements, le marché interministériel de la carte d'achat a été attribué le 9 janvier à BNP Paribas, pour une durée de 4 ans. Ce moyen de paiement, qui permet de coupler les données financières classiques (issues de la carte de paiement) aux données de factures, sera dorénavant utilisable par l'ensemble des services de l'État (hors établissements publics), principalement pour l'achat de fournitures de bureaux, de consommables, de prestations de transports de colis et de produits d'entretien.

Aide au déploiement

«Le marché comprend la fourniture des cartes bancaires et les prestations d'accompagnement, comme la formation et l'aide au déploiement», explique Patrick Perret, chef de projet carte d’achat au ministère de la Défense. Le "Mindef" expérimente déjà depuis quelques mois la carte d'achat, également fournie par BNP Paribas. Deux autres ministères (Bercy et l'Intérieur) utilisent également ce mode de paiement. En 2008, près de 40 millions d'euros d'achats ont été effectués par le biais de la carte d'achat dans l'ensemble du secteur public (État, établissements publics, collectivités…), selon les chiffres de l'Apeca (Association pour la carte d'achat).

Marché infructueux

Le marché interministériel de la carte d'achat avait été lancé en juillet dernier, sous forme d'accord-cadre. Il avait dû être relancé, après avoir été déclaré infructueux en octobre. Un référé pré-contractuel a également retardé sa conclusion. Le marché étant mono-attributaire, BNP Paribas est donc désormais le fournisseur exclusif des ministères.