Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Agence des achats de l'État ne devrait pas voir le jour avant septembre

Publié le par

La rédaction du décret créant un statut administratif inédit "d'agence de service public" et la lourdeur de l'organisation décalent la mise en place de la structure, prévue initialement en juillet.

La création de l'Agence des achats de l'État prend du retard. Alors qu'une date "courant juillet" avait été annoncée initialement, cette structure, qui prendra en main l'ensemble des achats courants de l'État (10 milliard d'euros), ne devrait pas voir le jour avant le mois de septembre au plus tôt, et la fin de l'année 2008 au plus tard, selon des sources proches du ministère de l'Économie et des Finances (Minefe). 

Les causes du retard sont d'ordre administratif et organisationnel, et s'expliqueraient par la complexité du projet. Sur le plan administratif, l'Agence sera en effet la première en France à bénéficier d'un nouveau statut "d'agence de service public", qui lui donnera notamment compétence pour imposer des marchés mutualisés à l'ensemble des ministères. Sur le plan organisationnel, la réorganisation des achats de l'État  passe par la création d'une direction achats dans chaque ministère. Des recrutements externes ou en interne, sont également prévus.

Décidée dans le cadre de la RGPP (Révision générale des politiques publiques), cette future agence s'appuiera sur l'actuelle Agence centrale des achats (ACA) de Bercy, qui gère les achats de l'ensemble des ministères financiers. Son objectif sera de réaliser entre 0,8 et 1,3 milliard d'euros d'économies en trois ans.

Plus d'infos : lire notre dossier complet sur la réforme des achats de l'État dans le numéro de mai Décision Achats (DA 114).