Mon compte Devenir membre Newsletters

Jean-Philippe Faure prône le travail d'équipe pour relever les défis

Publié le par

Homme de convictions, Jean-Philippe Faure découvre la fonction achats après 18 ans passés dans la finance. Avec pour objectif la refonte de l'organisation achats de Veolia Environnement, il mesure l'ampleur de la tâche en s'appuyant sur ses qualités naturelles.

Jean-Philippe Faure prône le travail d'équipe pour relever les défis

Pragmatique, diplomatique, deux qualités qui collent à la peau de Jean-Philippe Faure. Qualités que souhaitait retrouver le numérodeux de Veolia lorsqu’il recherche le nouveau directeur du service achats en2010. «Certes, n’étant pas acheteur de métier, la prise de risque en acceptant ce poste était importante. D’un autre côté, je connaissais parfaitement le groupe, je n’avais aucun a priori négatif sur la fonction et j’aime faire avancer les choses. J’ai donc relevé ce défi avec beaucoup d’enthousiasme et d’énergie», se rappelle Jean-Philippe Faure.

Après un remodelage de l’équipe achats à son arrivée, il décide de lui accorder une confiance totale, conscient qu’il ne pourra mener à bien ses projets qu’en présence d’une équipe soudée: «J’ai d’abord développé la reconnaissance du capital humain afin de motiver et impliquer mes équipes», précise-t-il.

La refonte du service achats s’inscrit dans le cadre de Convergence, le projet de transformation du groupe. Ainsi, Jean-Philippe Faure commence par repenser le rôle des acheteurs en fonction des 538 familles d’achats, afin d’identifier les achats transversaux de ceux qui sont spécifiques.

Pour, in fine, aboutir à une “matrice” qui détermine les équipes les plus performantes. En parallèle, une internationalisation des équipes voit le jour, afin de répondre aux très fortes disparités de la fonction achats dans le monde. «L’Angleterre, les USA et l’Australie sont les pays les plus matures aujourd’hui dans le groupe au niveau performance et culture achats. J’ai donc intégré au sein de mes équipes, à Paris, un collaborateur de Veolia North America, afin de renforcer les synergies avec les pays non francophones. »

Par ailleurs, la perception de la performance achats faisait débat en interne. Outre le fait de mener une campagne d’éducation, le directeur des achats a souhaité renforcer les outils achats de mesure de la performance et les crédibiliser auprès des instances financières.

À noter aussi, l’amélioration de l’intranet achats, qui n’est d’ailleurs pas réservé aux métiers achats. «Pour preuve, je suis fier de dire que nous avons plus d’utilisateurs non acheteurs», confie-t-il.

Être présent au bon moment

Autre projet: celui de l’évaluation des contrats fournisseurs, avec l’obtention de 4500 réponses sur 330 fournisseurs en2012 (+29% de participation par rapport à2011), et qui permet aux équipes de Jean-Philippe Faure de jauger la qualité du travail effectué. En outre, le développement durable, véritable ADN de l’entreprise, est intégré à chaque étape du processus achats, puisqu’il est évoqué dans les contrats, dans la formation des acheteurs,etc.

Cet aspect “durable” devient d’ailleurs progressivement un critère de vente puisque les clients sont demandeurs des actions menées par le groupe en matière de RSE.

Enfin, Jean-Philippe Faure est conscient d’être arrivé à ce poste à un moment charnière pour Veolia ­Environnement.

«J’ai eu la chance de prendre la tête de cette direction au moment d’un vaste projet groupe, affirme-t-il, avant de conclure: Je sais également que tous les projets de réorganisation de mon service ont été possibles grâce à la très forte implication de mes équipes, que je souhaite remercier à la hauteur de leur mérite.»

Ses forces

  • Il refond le service achats et identifie les achats transversaux deceux qui sont spécifiques.
  • Il travaille les synergies de son­service achats à ­l’international en recrutant un collaborateur de Veolia North America.
  • Le développement durable est ­intégré à chaque étape du processus achats.

Son parcours

Jean-Philippe Faure intègre en 1992 une filiale du groupe Compagnie générale des eaux en tant que responsable administratif et financier. Il devient en 2001 directeur financier de la Société d’énergie et d’eau du Gabon, puis rejoint Veolia Water North America en 2005. Il rentre en France en 2007 pour gérer le projet transverse du SI finance groupe. En 2010, il prend la direction des achats groupe.

Veolia Environnement

Activité
Services à ­l’environnement Eau, Énergie, Propreté
Chiffres d’affaires 2011
29,647 milliards d’euros
Effectif total
330 000 salariés
Volume d’achat 2011
13,8 milliards d’euros
Effectif achats
400 collaborateurs

Le site des Trophées Décision Achats vous donnera toute les informatiques pratiques nécessaires sur ce rendez-vous de toute la communauté professionnelle des achats.

Pour voter pour le décideur achats de l'année, rendez-vous sur notre site en ligne.

Jérôme Pouponnot