Mon compte Devenir membre Newsletters

Impact plutôt négatif de la LME sur la trésorerie des entreprises selon LowendalMasaï

Publié le par

Moins d'un an après la Loi de modernisation de l'économie (LME) sur les délais de paiement, près de 56% des entreprises estiment que cette réforme a eu un impact négatif sur leur trésorerie.

Moins d'un an après la Loi de modernisation de l'économie (LME) sur les délais de paiement*, près de 56% des entreprises estiment que cette réforme a eu un impact négatif sur leur trésorerie. Tel est le résultat d'une étude réalisée en septembre par le cabinet de conseil en réduction des coûts LowendalMasaï auprès de 150 entreprises qui réalisent plus de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, tous secteurs confondus.

Selon les auteurs de l'étude, la LME est entrée en application alors que l'économie subissait une grave crise de liquidités. Résultat, les entreprises ont dû jongler entre la contraction du crédit bancaire et des délais de paiement raccourcis par la loi.

De plus, il apparaît qu'un certain nombre d'entreprises ont pris un retard important dans la mise en œuvre de la loi. Ainsi, en septembre dernier, moins de la moitié avaient modifié leurs conditions générales de ventes et seules 14% d'entre elles appliquaient des pénalités de retard à leurs clients !

Dans les faits, seules 42% des entreprises ont baissé les délais de paiement de leurs clients. Et 35% affirment être payées plus rapidement aujourd'hui.

Les conclusions de l'enquête se veulent néanmoins positives. Toutes les entreprises qui ont mis en place des actions concrètes pour bénéficier des effets de la LME ont vu leur besoin en fonds de roulement diminuer. "La mise en œuvre de la LME est une formidable opportunité pour les entreprises de repenser leurs relations fournisseurs et clients. Cependant, pour que cette démarche trouve sa pleine efficacité, une implication de tous les acteurs de l’entreprise - direction administrative et financière bien entendu mais également administration des ventes, direction commerciale, logistique, etc. - est indispensable", conclut Serge Mosselmans, directeur du pôle Cash de LowendalMasaï.

 

*La Loi de Modernisation sur l’Économie comporte plusieurs volets, dont un sur les délais de paiement. Ces délais sont limités à 60 jours maximums (avec des dérogations sectorielles possibles) et les pénalités de retard minimum sont doublées (à 3 fois le taux d’intérêt légal ou taux BCE + 10 points) depuis la loi précédente.