Mon compte Devenir membre Newsletters

ISO 26000 : Un outil de lutte contre l'opacité

Publié le par

Publiée fin 2010, la norme ISO 26000 définit un référentiel en matière de responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Elle devrait dépoussiérer les relations acheteurs-fournisseurs.

« La norme fixe le principe de loyauté des pratiques entre les organisations, notamment entre les donneurs d’ordre et leurs fournisseurs », indique Thierry Geoffroy, chargé de mission à la direction générale de l’Afnor certification. Par exemple, Manutan, spécialiste VAD de la fourniture industrielle, s’inspire de l’ISO 26000 pour ses grilles d’évaluation de fournisseurs. Après avoir revisité son offre "produits" en 2008, il va plus loin aujourd’hui. « Il apparaît incohérent d’acheter des produits dits "verts" à une entreprise qui ne ferait pas d’efforts pour améliorer sa responsabilité sociétale », glisse Thomas Colombié, chef de marché achats responsables chez Manutan.

Reste que la norme internationale n’est pas certifiable. Mais cela n’empêche pas de demander à ses fournisseurs s’ils mènent une réflexion en ce sens ou encore de glisser cette mention dans le contrat commercial. Un guide opérationnel, rédigé par l’Afnor avec la collaboration de l’Observatoire des achats responsables, devrait être publié d’ici cet été. Un référentiel de bonnes pratiques internes pour les relations acheteurs/clients internes devrait suivre dans la foulée.