Mon compte Devenir membre Newsletters

Radiographie de la fonction achats

Publié le par

Chaque année, la rédaction de Décision Achats et Demos se penchent sur la fonction achats pour en ausculter l'évolution. En avant-première pour nos lecteurs, quelques extraits choisis de ce dossier publié in extenso dans notre numéro de septembre.

Radiographie de la fonction achats

Du 15 mars au 31 mai 2012, le groupe Demos a réalisé une enquête en ligne, préparée avec la rédaction de Décision Achats. Une centaine d'acheteurs, responsables achats et directeurs achats y ont répondu, tous secteurs et tailles d'entreprises confondus. En voici un aperçu.

C'est un fait. La fonction achats s'installe durablement en participant à la performance de l’entreprise et en gérant le portefeuille des dépenses avec la bénédiction de leurs directions générales. Ce faisant, elles contribuent aux projets transverses, ce qui rend leurs actions visibles par les autres services de l’entreprise.

Un poids croissant dans les décisions stratégiques

La fonction achats est de plus en plus perçue comme une fonction stratégique au sein de l’entreprise. Un chiffre en hausse de 11,7% par rapport à l’année précédente. Les achats sont de moins en moins perçus comme une fonction support comme les autres (-4,1%) et ne sont plus une fonction inconnue de la plupart des collaborateurs (-7,6%). Position stratégique et goût de la négociation figurent parmi les attraits de la fonction qui sont fréquemment cités par les répondants pour expliquer leurs motivations à devenir acheteurs. À noter que les jeunes acheteurs semblent préférer monter en hiérarchie plutôt que d’évoluer en transverse.

Des achats responsables en développement… timide

Les achats responsables progressent mais encore trop lentement. Pour 60% des donneurs d'ordres, la mise en place d'une politique d'achats responsables est une priorité, révèle le baromètre 2012 de l'Observatoire des achats responsables (ObsAR). Une politique dont les fournisseurs TPE et PME doivent être conscients et parties prenantes. Malgré les nombreux effets d’annonce, peu d’entreprises ont encore adhéré à un pacte sur les achats responsables (52,2% ont répondu “non”) ou bien encore signé le pacte PME ou la charte des bonnes pratiques (57,9% de “non”).

Des relations plus poussées avec les fournisseurs

Pour la première année, l’enquête Demos s’intéresse à la gestion des relations fournisseurs. Si la part des PME dans le panel fournisseurs est importante (> 20% pour 47,7%), elle n’apparaît pas en augmentation. Les relations entre donneurs d’ordres et fournisseurs évoluent à la vitesse grand V. Le Peak Collaborative Index, premier indicateur de mesure des relations collaboratives, vient d’être annoncé par Thésame. Selon cette étude(*), une marge de progrès incombe encore aux entreprises pour booster le caractère collaboratif de leurs relations.

La gestion des risques fournisseurs: une préoccupation majeure de la profession

“Back to basics”. Telle est la consigne actuelle des directions achats. Non sans grande surprise, la réduction des coûts est la première raison invoquée comme étant la priorité des services achats à 48,3%, loin devant l’amélioration de la qualité des produits et des services achetés (33,8%) et une plus grande intervention en amont dans la définition des besoins (12,9%).

Retrouvez l'intégralité de l'enquête Demos / Décision Achats dans notre numéro de septembre (DA 157).

(*) Enquête nationale menée par le réseau technologique Thésame en avril et mai 2012, en décryptant les pratiques de 100 entreprises industrielles (40 clients et 62 fournisseurs).