Mon compte Devenir membre Newsletters

Grand stade de Lille : le projet d'Eiffage retenu dans le cadre du partenariat public-privé

Publié le par

La communauté urbaine de Lille n'a pas retenu le projet Norpac, moins-disant de 108 millions d'euros.

Grand stade de Lille : le projet d'Eiffage retenu dans le cadre du partenariat public-privé

Surprise à Lille où, après plusieurs mois de compétition,  le projet du groupe Eiffage a été retenu dans le cadre du partenariat public-privé (PPP) pour la construction du grand stade d'agglomération, au détriment du projet Norpac, consortium où figurait Bouygues, qui était moins-disant de 108 millions d'euros. En effet, la contribution annuelle de la communauté urbaine de Lille métropole (LMCU) aurait été de 10,7 millions d'euros sur 31 ans avec Norpac, contre 14,2 millions d'euros avec Eiffage.

Les décideurs de la majorité politique (gauche) de la LMCU ont justifié leur choix par plusieurs arguments : «C'est une décision de vision, et pas seulement de gestion, a par exemple indiqué l'actuel maire de Lille, Martine Aubry. Ce stade sera le signe de ce que nous sommes : une métropole qui rayonne et qui attire.» Le projet a été voté à une très large majorité (3 votes contre sur 167).

Le futur stade, qui devrait être l'un des plus beaux d'Europe, ( voir la maquette, crédit : Max Lerouge/LMCU) sera ceint d'une coque arrondie de 31 mètres de hauteur et pourra accueillir plus de 50 000 spectateurs en toutes circonstances, grâce à un toit mobile. La pelouse sera rétractable pour découvrir une "boîte à spectacle", comprenant notamment des gradins supplémentaires. Au niveau énergétique, deux éoliennes et une installation photovoltaïque de 200 m² permettront d'économiser 727 méga watts d'énergie primaire.

La décision de Lille Métropole ne clôt toutefois pas définitivement le dossier. Cette délibération surprise pourrait conduire Norpac à formuler des recours devant le tribunal administratif.

En France, c'est la première fois qu'un PPP serait utilisé pour la construction d'un stade. Créé par une ordonnance de juin 2004, le PPP est un contrat permettant à des opérateurs privés de concevoir et gérer des équipements publics.