Mon compte Devenir membre Newsletters

G37 cabriolet : l'alternative Infiniti

Publié le par

Avec son G37 cabriolet, Infiniti vient jouer les trouble-fête face au leadership allemand. Sous ses lignes élégantes, le V6 de 320 chevaux positionne le véhicule en haut de la gamme.

Elégance et puissance : Infiniti vise le haut de la gamme.

© Infiniti

Elégance et puissance : Infiniti vise le haut de la gamme.

Les constructeurs allemands ne sont plus les seuls à vouloir jouer les leaders sur le haut de la gamme des coupés-cabriolets. En déclinant son G37 en cabriolet quatre places, Infiniti, la marque de luxe de Nissan, offre une alternative alléchante, disponible à partir de 43.900 euros HT. Pour marquer clairement son ambition de sportive de luxe, le G37 cabriolet chausse des jantes de 19 pouces et s'habille de lignes fluides. Sa proue typique se caractérise par un capot galbé descendant, une grille de calandre arborant le logo Infiniti et des optiques en L renforçant le caractère sportif de la voiture. La poupe n'est pas en reste avec son petit bequet chromé et ses deux sorties d'échappement qui sous-entendent une motorisation musclée. La voie arrière élargie permet en outre au cabriolet de garder des lignes de véritable coupé sportif une fois le toit rigide rétractable en trois parties fermé. L'intérieur est également synonyme de luxe avec les sièges en cuir, les inserts de bois, l'espace aux coudes généreux et la qualité de finition. Les places arrières, toutefois, souffrent d'un espace pour les jambes et d'une hauteur limités.

En plus de ses lignes flatteuses, le G37 cabriolet offre un réel agrément de conduite. Logique: sous le capot, le V6 essence de 3,7 litres développant 320 chevaux bénéficie d'un généreux couple de 320 Nm disponible rapidement. Lequel offre une réelle souplesse d'utilisation et autorise des reprises à la hauteur, en dépit des 280 kg supplémentaires sur la balance par rapport au coupé G37. La vitesse maximale reste bridée à 250 km/h, mais l'accélération perd quelques dixièmes: les 100 km/h départ arrêté sont atteints en 6,2 secondes. Voire en 6,4 secondes avec la boîte automatique à sept rapports, qui permet de réduire la consommation sur autoroute. Cette consommation affiche toutefois une moyenne proche des 12 l/100 km. Pour supporter l'embonpoint de la voiture, le châssis a subi quelques modifications. Les réglages apportés aux suspensions jouent davantage la carte du confort que celle du dynamisme. Un peu moins vif que le coupé, le cabriolet d'Infiniti ne bénéficie pas de la même facilité à enchaîner les virages, malgré une direction à assistance variable efficace. En bonne propulsion qu'elle est, la voiture montre ses limites sur route mouillée : le train arrière décroche facilement et ne demande alors qu'à passer devant.