Mon compte Devenir membre Newsletters

Essilor déploie avec succès son logiciel de gestion des achats

Publié le par

Le fabricant de verres correcteurs s'est félicité, dans un communiqué, du déploiement actuel de sa plateforme de gestion des achats éditée par BravoSolution.

Avec 80% de son volume de dépenses intégrées dans son outil, Essilor s'est félicité dans un communiqué du déploiement actuel de sa plateforme de gestion des achats éditée par BravoSolution.

Avec le lancement en septembre 2006 du projet Smart (Spend Management Analysis & Reporting Tool), Essilor s’était fixé trois objectifs : offrir une vision consolidée des dépenses, améliorer la préparation des négociations et définir des priorités dans sa stratégie achats. Le périmètre de ce projet couvre l’ensemble des dépenses du groupe et concerne toutes les familles d’achats (production et hors production).

Essilor a consulté le marché en septembre 2006 et c'est à l'époque Mobile Workers, aujourd'hui dans le giron de BravoSolution, qui a été retenu. "Nous avons réalisé un benchmark des outils existants sur le marché. L'ergonomie de la solution présentée par Mobile Workers nous a convaincus. De plus, nous avons constaté que de nombreux grands groupes utilisaient déjà cet outil", explique Jean de Mesmay, chargé de mission à la direction achats d'Essilor. Le fabricant de verres correcteurs utilise à la fois les modules Referential Management de BravoSolution, qui consolide les données extraites de ses huit ERP, et Corporate Purchasing Portal, un outil d’analyse décisionnelle achats.

L’équipe projet a défini trois vagues pour le déploiement de la solution : 13 principales filiales européennes de février à mai 2007, puis les usines asiatiques de mai à septembre 2007. La troisième vague implique le reste des filiales et usines, ainsi que les activités aux Etats-Unis, depuis septembre 2007. Une administration centralisée a été mise en place pour animer le programme Smart. La plateforme est actuellement utilisée par environ 150 personnes (responsables de site, contrôleurs de gestion, acheteurs centraux et acheteurs locaux).