Mon compte Devenir membre Newsletters

En octobre, la SNCF lance un portail de réservation professionnelle 100% train

Publié le par

Ce service web, actuellement testé dans six entreprises, s'adressera aux sociétés dont le budget train atteint au moins 50 000 euros et qui effectuent leurs achats en gares ou boutiques.

Marylise Colombo-Lecomte, directrices des ventes indirectes (SNCF).

Marylise Colombo-Lecomte, directrices des ventes indirectes (SNCF).

La SNCF proposera début octobre un nouveau service de réservation ferroviaire sur Internet, baptisé "portail entreprises". " Il offrira une alternative aux clients pour leurs réservations de train, annonce Marylise Colombo-Lecomte, directrice des ventes indirectes à la SNCF. Nous ciblons notamment les entreprises qui achètent leurs billets dans nos boutiques et nos gares. L’objectif n’est pas de concurrencer les agences de voyages avec qui nous travaillons." Actuellement, près de 50% des clients "affaires" de la SNCF réservent auprès d’une agence de voyages, 12 à 14% le font sur le site Internet voyages-sncf.com. Tout le reste est distribué dans les gares et boutiques.


En termes de volumes d’achat, "la clientèle intéressée dispose d’un budget train annuel d’au moins 50 k€, notre cœur de cible se situant entre 150 et 200 k€", indique Marylise Colombo-Lecomte. En ne proposant que des réservations ferroviaires, Portail entreprises ne cannibalisera donc pas voyages-sncf.com, agence de voyages multi-transports, dont l’espace professionnel, lancé il y a deux ans, adresse les TPE ou PME à faibles montants d’achat. Ce nouveau service se déclinera sous la forme d’un espace privé pour chaque entreprise, avec une adresse Web propre au client. Une gamme de services de base sera accessible gratuitement, notamment la recherche de billets, la réservation ou l’annulation en ligne et le paiement par carte bancaire personnelle ou de l’entreprise. La prise en compte des tarifs négociés est automatique.

Deux gammes de services payants, Simple et Premium, proposeront en complément l’affichage de la politique voyages pour un contrôle a posteriori, le paiement par carte logée, des reporting mensuels ou un lien téléphonique vers un centre de contacts. Le site vise un chiffre d’affaires cumulé de 25 à 30 millions d’euros d’ici à 2011.