Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune libre] Comment optimiser ses achats de transport

Publié le par

Le marché du transport routier est en difficulté : les principaux leviers d'optimisation des achats de transport passent avant tout par une ame?lioration des processus de fonctionnement interne. Le point avec Catherine Delagnes, associée chez Euklead, réseau de conseils achats.

[Tribune libre] Comment optimiser ses achats de transport

Le secteur du transport routier de marchandises est très sensible : c'est un secteur extrêmement atomisé. À cet égard, 97% des entreprises emploient moins de 50 salariés, 74% moins de 5 salariés. Les fortes contraintes d'accès à la profession ajoutées à la hausse des coûts et à l'irrégularité des volumes transportés n'arrangent pas la situation, réduisant chaque année le parc français des entreprises du TRM d'environ 4% depuis 2009. De cette diminution des moyens découle une forte pénurie de matériel, qui s'avère être contraignante pour les entreprises n'ayant pas une gestion optimisée de leurs besoins logistiques.

Ne pas tirer sur les prix !

L'organisation du transport de marchandises représente un centre de coûts de plus en plus important pour les entreprises. Dans ce contexte, l'optimisation de la fonction des transports s'avère des plus délicate pour ces dernières alors même que les flux sont toujours plus tendus, les stocks toujours plus faibles et les exigences de ponctualité accrues.

Partant de cette constatation, l'optimisation des coûts et de la qualité de service passe par une remise en cause périodique des choix d'organisation qui sont nécessaires si nous souhaitons atteindre nos objectifs.

Cependant, même si le prix de la prestation transport reste prépondérant, il n'est pas le seul critère de sélection des entreprises. Ainsi, la simple négociation tarifaire ne suffit plus, les clients cherchant avant tout des offres techniques précises, fiables et pérennes répondant à leurs exigences de qualité de service. Les appels d'offres rapides et fréquents, avec une sélection du prestataire sur un critère de prix uniquement, ne permettent ni de fonder de véritable partenariat, ni de remettre en question les schémas de transport existants. Se cantonner à une approche tarifaire risque de faire perdre de vue les véritables leviers. Dans ce cas, l'optimisation est bien souvent un leurre !

Analyser, analyser, encore analyser....

Sans une analyse précise, les entreprises s'évertuent à optimiser des flux déjà très performants alors que d'autres restent nettement améliorables. De ce fait, les transporteurs eux-mêmes passent à côté des véritables besoins de leurs clients. Parmi les axes potentiels d'amélioration, il y a, en premier chef, l'optimisation du taux de remplissage, en étudiant le remplissage "au sol". L'optimisation des distances totales parcourues constitue également un levier essentiel reposant principalement sur la capacité à organiser son plan de transport, à l'ajuster aux variations de volumes et à minimiser les distances parcourues à vide. Il est aussi primordial d'optimiser les moyens et conducteurs, l'immobilisation d'un ensemble routier et de son conducteur représentant une part significative des coûts de revient.

Enfin, la redéfinition des cadencements et des rythmes de travail entre production - chargement - transport - livraison, la mise en place de solutions informatiques innovantes (optimiseur de tournées, aide à l'affectation du segment de transport et du prestataire optimal pour chaque flux) et donc le ciblage de la "juste prestation ", est sans aucun doute le préambule d'un achat efficace.

Finalement, la mise en place d'un suivi mensuel de l'activité, mais également d'indicateurs de performance pertinents et adaptés à l'activité ainsi qu'aux problématiques de chaque client permet de garantir la pérennité du résultat.

L'expert : Catherine Delagnes

À l'issue d'une formation universitaire en Logistique et Transport, Catherine Delagnes prend la responsabilité du transport chez DIA% (groupe Promodès- Carrefour), intègre ensuite les groupes Aldi et Intermarché à des postes de direction nationale des transports. Elle a pu compléter ses expériences par des postes d'encadrement dans des groupes internationaux de transports routiers (messagerie, général cargo, transports exceptionnels) afin d'acquérir une expérience transversale. Elle exerce dans le conseil depuis 2009.

Mot clés : Transport

Par Catherine Delagnes, associée chez Euklead