Mon compte Devenir membre Newsletters

Airbus rationalise ses coûts télécoms

Publié le par

Le constructeur aéronautique a fait appel à Econocom, spécialiste de la gestion des infrastructures informatiques et télécoms, pour optimiser ses coûts.

Airbus vient de signer un important contrat pluriannuel avec la filiale telecom services du groupe Econocom pour la gestion de son parc de téléphonie mobile au niveau européen. Avec un objectif de 18000 terminaux communicants infogérés d’ici à 2010, ce contrat devrait couvrir à terme quatre des grands pays européens où Airbus est présent : France, Espagne, Allemagne et Royaume-Uni.

«Nous gérons au quotidien le parc mobile d'Airbus, ainsi que l'ensemble des coûts télécoms, selon une méthodologie et des procédés transversaux communs à l'ensemble des pays. Les parcs mobiles recèlent souvent d’importants potentiels d’économie. Mais encore faut-il savoir les identifier et les réaliser, en mettant en place les bonnes pratiques de gestion et les bons outils de contrôle», souligne Charles Gresset, directeur technique et des services d’Econocom Telecom Services.

Augmenter la qualité de service

Piloté par Jean-Xavier Largounez, mobile service delivery manager au sein d’Airbus, le projet a démarré mi 2007 sur un périmètre limité à la France, avant d’être déployé en Espagne courant 2008 puis en Allemagne à partir d’octobre 2009. Il devrait être étendu au Royaume-Uni courant 2010. Deux objectifs sont poursuivis : augmenter la qualité de services et mettre en place un système de gestion et de contrôle des coûts dans un but de refacturation interne.

Jean-Xavier Largounez précise : «Après une première phase qui a consisté à définir et à mettre en œuvre un certain nombre de procédures automatiques pour diminuer le temps de résolution des incidents, les équipes d’Econocom se sont attachées à déployer un dispositif de gestion de flotte au quotidien (demandes de nouveaux matériels et d’abonnements, intégration d’applications logicielles au sein des terminaux…), avant d’intégrer un outil de suivi et de contrôle des consommations qui nous permet de mieux maîtriser nos budgets de fonctionnement.»

Rappelons que ce projet s’inscrit dans une démarche menée par le constructeur aéronautique au niveau européen, visant à harmoniser l’ensemble de ses services. Dans ce contexte, le choix d’un prestataire unique, capable de gérer la prestation globale et de s’engager sur un même niveau de services, était primordial.