Mon compte Devenir membre Newsletters

83 % des entreprises françaises considèrent la ToIP comme une évolution inéluctable

Publié le par

Selon l'enquête publiée par le cabinet Solucom sur la ToIP, 83 % des entreprises françaises considèrent la ToIP comme une évolution inéluctable, 30 % ont déjà déployé des projets en 2008.

Selon l’enquête réalisée par le cabinet Solucom sur la ToIP*, 83 % des entreprises françaises interrogées cette année, considèrent la ToIP comme une évolution inéluctable ; 30 % ont déjà déployé des projets, soit 10 % de plus qu’en 2007. Mais 25 % des sociétés interrogées n’envisagent toujours pas de s’équiper. L’ampleur des projets et l’importance des investissements restent cette année encore les principaux obstacles au lancement de projet.

Selon cette étude, les économies demeurent au 1er rang des bénéfices attendus. Comme les années précédentes, les entreprises attendent des réductions de coût au niveau des communications et des abonnements. Elles sont en moyenne 46 % à espérer plus de 20 % d’économies. Les grandes entreprises sont plus nuancées dans leurs attentes, puisque l’optimisation de la téléphonie d’entreprise (47 % contre 36 % en moyenne) et l’amélioration de l’efficacité des collaborateurs (41 % contre 28 % en moyenne) sont considérées comme des bénéfices importants.

Les entreprises n’acceptent toujours aucun compromis sur le rapport qualité/prix. En 2008, cette tendance s’intensifie : désormais 93 % des entreprises interrogées n’accepteraient aucune baisse de qualité et de performance pour réaliser des économies.

La taille de l’entreprise devient le critère le plus différenciant

Selon l’enquête, un net clivage apparaît cette année entre les grandes entreprises et le reste du marché. 42 % des grands comptes se déclarent être en déploiement contre 27 % des PME et seuls 6 % des grandes entreprises n’envisagent pas encore d’adopter la ToIP contre 30 % des PME.

Pour le cabinet Solucom, il est clair que le levier de globalisation et de concentration qu’offre la ToIP prend plus de sens dans un environnement multi-sites. Pour les grands comptes, la téléphonie sur IP peut ainsi contribuer à la connaissance et à la maîtrise globale des dépenses IT. On retrouve cette même segmentation dans le domaine des services avancés : 13 % des grands comptes ont expérimenté la convergence fixe-mobile, soit plus du double de la moyenne du marché (6 %).

Convergence fixe-mobile et messagerie unifiée : des services avancés prioritaires

L’étude révèle que les entreprises ne se projettent pas encore vraiment dans la mise en place de services avancés comme les communications unifiées ou les services collaboratifs. L’obstacle majeur se situe autant au niveau des investissements à consentir qu’au niveau du manque d’information sur ces derniers. 38 % méconnaissent “la gestion de présence” et 28 % le Web-meeting. De plus, 30 % d’entre elles affirment manquer de visibilité sur les évolutions du marché et les solutions proposées.

Convergence fixe-mobile et messagerie unifiée se distinguent néanmoins et sont considérées comme les services avancés à déployer en priorité. La convergence est d’ailleurs à l’étude dans plus de 40 % des entreprises, tandis que la messagerie unifiée est plébiscitée avant tout chez les grands comptes (71 % contre 48 % des PME).

* La téléphonie sur IP (ToIP) est une solution technique permettant de gérer les communications téléphoniques en IP jusqu’au poste téléphonique de l’utilisateur et pas seulement entre les PABX de l’entreprise.

Mot clés :