Mon compte Devenir membre Newsletters

[Interview] Groupe Legrand : "Le label relations fournisseurs responsables est une reconnaissance de nos actions"

Publié le par

Signataire de la Charte relations fournisseurs responsables en 2010, Legrand fait partie des premières entreprises à obtenir le label du même nom délivré par la Médiation inter-entreprises, la Médiation des marchés publics et la CDAF en 2012. Entretien avec Philippe Rongère, directeur achats.

[Interview] Groupe Legrand : 'Le label relations fournisseurs responsables est une reconnaissance de nos actions'

Décision Achats : Le 20 décembre 2012, Legrand fait partie des 4 premières entreprises à recevoir le label "Relations Fournisseur Responsables". Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous faire labelliser ?

Philippe Rongère : Si la Charte a permis de mettre en lumière des axes de progrès de nos relations fournisseurs, le label est une vraie reconnaissance de nos actions mises en place.

Le Groupe Legrand travaille sur le sujet des relations fournisseurs depuis le début.

Ainsi, notre ancien directeur achats Jean-Pierre Rouffet, a travaillé dès 2009 sur l'élaboration de la Charte Relations fournisseur responsables avec la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (Cdaf). [NDLR : Philippe Rongère est directeur achats de Legrand depuis avril 2013]. Et tout naturellement, nous avons fait partie des premiers signataires dès février 2010. Comme le recommande la Charte, Legrand a nommé un médiateur dès 2010. Le recours auprès de ce dernier est mentionné dans les conditions générales d'achats. Cette mission de médiation a été confiée depuis 2012 au directeur du développement durable qui a suivi une formation sur le sujet. Si le recours à la médiation interne ne suffit pas, les fournisseurs ont la possibilité de faire appel à un médiateur extérieur. Nous nous félicitons car jusqu'à présent notre médiateur n'a pas été saisi une seule fois.

La Charte a permis au Groupe Legrand de faire un focus sur certains sujets dans le domaine des relations fournisseurs comme celui du taux de dépendance. Ainsi, certains fournisseurs dépendent trop fortement des commandes du Groupe et cela peut être risqué pour leur activité. Nous avons rencontré quelques-uns de nos fournisseurs pour discuter du sujet. Pour les cas plus compliqués de 4,5 fournisseurs, nous avons sollicité l'aide de la médiation inter-entreprises pour mettre en place des plans d'actions.

Décision Achats : Comment s'est déroulée la procédure de labellisation ? Comment communiquez-vous sur le sujet ?

Philippe Rongère :Pour obtenir la labellisation, il s'agit de remplir un questionnaire dûment documenté auprès de Vigeo, l'organisme mandaté par la Médiation pour évaluer la mise en application des 10 engagements de la Charte des Relations fournisseur responsables. En 2012, comme nous avons en quelque sorte essuyé les plâtres, les consultants de Vigeo s'étaient déplacés sur notre siège à Limoges pour réaliser l'évaluation sous forme d'un audit en interne. A l'issue de cette évaluation complétée d'un plan de progrès, le Comité de labellisation se réunit pour décerner ou non le label. Si l'entreprise obtient le label, elle s'engage à produire un suivi annuel de son plan de progrès. Actuellement, je travaille sur la 1èreème année suivant l'obtention du label. Je viens de remplir le questionnaire sur nos plans d'amélioration dans le domaine.

Nous avons communiqué bien sûr en interne sur l'obtention de ce label, et sur notre site internet mais il ne nous a pas paru nécessaire de faire plus, même si nous en sommes fiers de ce label. Il nous apporte un crédit certain auprès de nos fournisseurs et de nos pairs.

Décision Achats : Quels sont vos nouveaux axes de travail suite à la signature de la Charte et la labellisation ?

Philippe Rongère : Depuis 2012, nous travaillons sur le sujet de la prévention de la corruption. Il s'agit d'un axe nouveau instauré dans la Charte. C'est un sujet auquel nous nous sommes attaqués dès 2012 avec notre programme " Compliance ". La direction générale a mis en place un guide de bonnes pratiques des affaires avec notre direction juridique. Au total, près de 2500 personnes vont être formées sur les prochaines années. sur le sujet afin de savoir si tel ou tel acte pourrait être considéré comme de la corruption dans l'exercice de leurs fonctions L'ensemble de nos acheteurs va également bénéficier de cette formation.

Autrement, nous réfléchissons à des projets d'évolution de la direction achats. Ainsi, nous envisageons d'essaimer des acheteurs au sein des différents métiers pour être au plus près du business. Cette proximité avec les directions métiers permettra une meilleure efficience des achats et un partage de bonnes pratiques.

Groupe Legrand

Métier: infrastructures électriques et numériques du bâtiment

Budget achats France: 500 millions d'euros

Effectif achats France: 90 personnes dont certaines avec des responsabilités Groupe.