Le pétrole cher commence à influencer le trafic aérien

Publié par le

British Airways enregistre un trafic en baisse depuis mai. Malgré des résultats encore en hausse, Air France, qui augmente encore sa surcharge carburant, pourrait subir le même sort.

  • Imprimer

Le trafic des compagnies aériennes commence à ressentir la flambée des prix du pétrole. British Airways a enregistré une accentuation de la baisse amorcée en mai, qui s'établit désormais à 3,7%. Une diminution qui épargne néanmoins le court-courrier économique et le long-courrier premium, utilisés par les voyageurs d'affaires, segments sur lesquels la surcharge carburant reste plus limitée. Avec sa nouvelle surcharge de 2 à 14 euros par tronçon, soit une hausse globale de 121 euros sur les longs-courriers, Air France pourrait bien subir le même sort que sa consœur britannique qui a porté la hausse à 138 euros sur ce segment. Pour autant, les résultats du transporteur français s'avèrent encore en croissance en juin et la compagnie prévoit une hausse de ses capacités cet hiver.

Sur le même sujet

Mice : maîtriser les achats innovants
Travel
Mice : maîtriser les achats innovants

Mice : maîtriser les achats innovants

Par Sonia Puiatti

Applis mobiles, écrans interactifs, hologrammes... La percée d'outils technologiques destinés à l'animation événementielle et particulièrement [...]

La rédaction vous recommande