En ce moment En ce moment

Utilisation du wi-fi en avion: attention aux cyber-risques!

Publié par le - mis à jour à
Utilisation du wi-fi en avion: attention aux cyber-risques!

Si les voyageurs d'affaires apprécient la plus grande disponibilité du wi-fi dans les avions, les risques de sécurité induits par l'utilisation de ces réseaux non protégés sont rarement pris en compte. BCD Travel fait le point sur les précautions à prendre.

  • Imprimer

Ces dernières années, le nombre de compagnies aériennes proposant le wi-fi à bord a considérablement augmenté. 43% des sièges au kilomètre offerts (SKO) dans le monde offrent le wi-fi en vol. Presque toutes les compagnies aériennes proposent désormais le wi-fi sur au moins quelques-uns de leurs avions, principalement les vols intercontinentaux. Or, se connecter à un réseau non protégé est loin d'être dénué de risques pour les voyageurs d'affaires: "Ignorant les risques majeurs qu'un réseau sans fil ouvert peut faire porter à l'entreprise qui les emploie, ils s'exposent aux virus et aux programmes malveillants qui peuvent être introduits dans le réseau et propagés vers d'autres utilisateurs", explique Frank Schuchard, information security officer chez BCD Travel.

Les précautions à prendre lorsqu'on se connecte en wi-fi

Afin de limiter ces risques, BCD Travel a listé plusieurs précautions à prendre. Côté voyageurs d'affaires, tout d'abord:

  • Utiliser des mécanismes de prévention: installer un programme antivirus et un parefeu.
  • Lorsque de la connexion à un réseau, veiller à le faire uniquement avec une connexion VPN sécurisée et de confiance, telle que le VPN de son entreprise, permettant de communiquer les données sous forme cryptée. Les connexions directes sur un wi-fi public devraient être évitées par la solution VPN.
  • S'assurer que les appareils portables mis à disposition par l'entreprise reçoivent des mises à jour conformes aux politiques de sécurité.
  • Effectuer des sauvegardes régulières des informations stockées sur les appareils mobiles.

Côté entreprises:

  • Mise en place de technologies de chiffrement (par ex. VPN) pour protéger la confidentialité et l'intégrité des communications.
  • Mise en place de mécanismes d'authentification mutuelle afin de vérifier l'identité aux deux extrémités avant l'envoi d'information.
  • Interdiction d'utiliser des réseaux wi-fi non sécurisés, en particulier ceux connus pour leur vulnérabilité.
  • Désactivation des interfaces réseaux non nécessaires à l'appareil pour réduire le champ d'attaque.

La rédaction

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet