En ce moment En ce moment

Grève des transports : quel impact sur l'activité économique?

Publié par le - mis à jour à
Grève des transports : quel impact sur l'activité économique?
© Anya Berkut

Au cours des deux derniers mois, marqués par un calendrier de grèves ferroviaires et aériennes régulières de grande ampleur, les répercussions sur le tissu économique français sont considérables. Amex GBT fait le point sur l'activité du voyage d'affaires.

  • Imprimer

Les conflits sociaux dans les secteurs ferroviaire et aérien pèsent sur l'activité commerciales des entreprises. Les premières impactées étant la SNCF et Air France qui annoncent déjà chacune une perte estimée à environ 400 millions d'euros. Mais pas seulement. Tous les secteurs d'activité en France sont touchés, du tourisme à l'industrie, en passant par l'agriculture, pour n'en nommer que certains.

Selon le dernier Baromètre européen du voyage d'affaire publié en mars 2018 par Global Business Travel, 72% des entreprises déclarent que leurs dépenses travel sont avant tout liées au développement de l'actif client. L'impact des grèves sur l'activité commerciale des entreprises est donc significatif. GBT a ainsi constaté un grand nombre de demandes de modifications et de report des voyages d'affaires voire des annulations pures et simples. "Nous avons noté que 25% des trajets non effectués en train ont été remplacés par des trajets en avions et ce, malgré les grèves Air France", note Yorick Charveriat, directeur commercial de GBT. Si l'agence a enregistré une baisse globale du nombre de voyages elle a aussi du faire face à une augmentation de 30% à 40% des appels entrants qui correspond à un besoin d'accompagnement accru des voyageurs dans ce contexte difficile.

Si la réforme ferroviaire a bien été voté par l'Assemblée Nationale le 14 juin dernier et laissait espérer la fin des grèves avec une possibilité pour les entreprises de rattraper en partie sur le mois de juillet, les voyages non effectués au trimestre dernier, l'allongement de la grève au-delà du 28 juin ne permet plus d'être aussi optimiste. La CGT cheminots a en effet annoncé une poursuite du mouvement en juillet et l'intersyndicale Air France un maintien de la grève jusqu'au 26 juin. D'autres organisations syndicales ferroviaires doivent encore se prononcer.

La rédaction

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet