En ce moment En ce moment

Data, intelligence artificielle et chatbot : le big bang du voyage d'affaires

Publié par le | Mis à jour le
Data, intelligence artificielle et chatbot : le big bang du voyage d'affaires

Comment l'analyse de la data et l'intelligence artificielle vont-elles révolutionner le voyage d'affaires? Explications lors du CWT Digital Campus le 13 février 2018.

  • Imprimer

A quoi ressemblera le voyage d'affaires du futur? "Aujourd'hui, nous sommes à l'ère 3.0 du voyage d'affaires. La première étape était celle de l'arrivée des GDS, la seconde celles des outils en ligne et aujourd'hui, il faut s'allier au meilleur de la technologie, aller vers plus de personnalisation et se rapprocher de l'expérience individuelle", explique Laurent Comte, VP opérations et vice président chez Carlson Wagonlit Travel à l'occasion du CWT Digital Campus le 13 février 2018. Mais l'avenir du voyage d'affaires passera aussi par une analyse de la data toujours plus poussée pour maîtriser les réservations hors canal de l'entreprise. Un avenir qui ira vers plus de prédictif et verra l'apparition de chatbots pour accompagner le voyageur d'affaires grâce à l'intelligence artificielle.

Personnalisation du voyage et expérience BtoC

La personnalisation du voyage peut s'envisager sous différents angles. "Il faut s'inspirer des réseaux sociaux comme par exemple avec la localisation des voyageurs ou le fait de pouvoir coordonner ses voyages avec d'autres collègues, se retrouver aux 4 coins de la planète", détaille le VP opérations et vice président de CWT.

Pour toujours plus de mobilité, l'appli "CWT to go" permet au voyageur de rester connecté, de s'enregistrer en ligne sur les compagnies aériennes ou encore de réserver une chambre d'hôtel. Un client connecté, toujours plus mobile avec un voyage sur-mesure. C'est ce qui se profile dans les années à venir notamment avec l'analyse toujours plus poussée de la data. Une source de données jugée "complexe mais aussi perçue comme une opportunité avec un enjeu de sécurité" pour Christophe Renard, vice président de Solutions Group, division de CWT.

La data pour une vision stratégique du travel

La dépense Travel & expense représenterait aujourd'hui entre 1 et 3% des revenus de l'entreprise. Toujours selon Christophe Renard : "Il y a deux façons de voir le travel management soit comme un poste de coût pour l'entreprise soit comme quelque chose au service des objectifs de l'entreprise. Il faut en comprendre le retour sur investissement. Et voir en quoi le voyage contribue aux objectifs business de l'entreprise.

C'est en cela que la data est intéressante. "Elle va permettre de voir le voyage autrement que comme un poste de coût. Comme la dopamine qui irrigue les muscles du corps pour créer de l'euphorie [NDLR : tel était le titre de la conférence : "la data, nouvelle dopamine?"], il s'agit de voir comment le travel va irriguer l'ensemble des services de l'entreprise. Pour cela, il faudra agréger d'autres données de la data, comme celles de la finance ou de la RH : Qui voyage?, Quels sont les impacts en terme RH (cela joue-t-il sur la santé des salariés? (Nombre d'arrêts maladie? Est-ce un atout pour le recrutement? Quelle influence sur le turn-over de l'entreprise? Quel impact en terme de productivité? Si on élargit la dimension stratégique du travel management, vous [travel managers], vous allez parler aux autres services de l'entreprise. Il faut amener le travel à une dimension plus stratégique au sein de l'entreprise!", explique le vice président de Solutions Group.

La data : une arme pour maîtriser le "hors canal"

Autre sujet : les réservations hors canal. CWT estime que 42% des dépenses hôtelières ne sont pas traitées par les TMC et passent hors canal. Une estimation qui est de 17% pour les réservations aériennes. Enfin, 73% des travel managers ont des problèmes pour concilier les différentes informations. Or, on estime entre 2 et 5% les économies qui pourraient être réalisées par les entreprises qui maîtriseraient la data. Si la maîtrise de la data est un enjeu de taille dans le respect des politiques voyages de l'entreprise, c'est aussi un atout non négligeable pour "mieux négocier avec les prestataires car cela offre une meilleure visibilité sur la dépense".

Lire la suite en page 2 : intelligence artificielle et chatbots




Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet