Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Les nouveaux défis économiques et opérationnels des achats

Publié le par

Page 2 sur 2

Des risques fournisseurs accrus

La situation économique conduit les acheteurs à revoir leur approche de la gestion des risques fournisseurs afin de les mettre sous contrôle. Si les risques globaux, liés par exemple à des catastrophes naturelles ou à des événements géopolitiques, ont toujours existé et sont relativement imprévisibles, les achats font face à un accroissement des autres formes de défaillances qui peuvent avoir des conséquences désastreuses. Au-delà des risques traditionnels de rupture d'approvisionnement ou de défauts de qualité, la direction des achats doit désormais connaître son niveau de dépendance à l'égard de ses fournisseurs, et anticiper les défaillances financières à travers de multiples indicateurs.

Une performance à démontrer

Sachant que la performance achats varie en fonction de chaque entreprise (stratégie, objectifs, contraintes, etc.) et des attentes des parties prenantes (direction générale, finances, responsable de site, etc.), sa mesure constitue un réel défi. La plupart des entreprises ne se focalisent plus uniquement sur la seule réduction des coûts, et tiennent compte d'autres critères permettant de qualifier la création de valeur plus globale des achats, issue par exemple de la valeur ajoutée du fournisseur (capacité d'innovation, rapidité d'exécution, etc.), et des charges associées à l'exploitation du produit ou du service. Ainsi, la notion de TCO (Total Cost of Ownership) ou coût de possession fait aujourd'hui référence dans les organisations achats matures.

Un périmètre en expansion

L'augmentation de leur couverture fait partie des principaux objectifs fixés aux directions des achats : en termes de familles gérées, de taux de contractualisation, de mise sous contrôle des dépenses ou de périmètre géographique. Pour élargir leur rayon d'action, les achats doivent gagner en légitimité et donc acquérir les compétences nécessaires. Cette expansion passe par une structuration des processus et de l'information qu'ils véhiculent, de façon à la collecter et à la diffuser facilement et rapidement auprès des interlocuteurs internes mais aussi des fournisseurs, ainsi que par une harmonisation et une sécurisation des pratiques. Les achats doivent aussi davantage communiquer sur leur rôle, leur politique, leurs objectifs et, surtout, leurs résultats.

Par Bertrand Gabriel, directeur Acxias / Thierry Parisot, analyste solutions

Acxias est un cabinet de conseil spécialisé dans la digitalisation des achats, des approvisionnements et de la comptabilité fournisseurs.

(*) Cette tribune s'appuie sur "La Digitalisation des Achats - Enjeux, bonnes pratiques et référentiel des solutions", ouvrage publié fin 2016 par Acxias. Plus d'informations: cliquer ici

Bertrand Gabriel, directeur Acxias / Thierry Parisot, analyste solutions