Mon compte Devenir membre Newsletters

Collaboration grands groupes/startups : quand la BNP mise sur la co-innovation

Publié le par

Page 2 sur 2

Collaboration grands groupes/startups : quand la BNP mise sur la co-innovation

"On a gagné 1 an à 1 an et demi de développement en 4 mois"

"Fortia Financial Solutions est une regtech qui développe des solutions technologiques permettant d'automatiser la gestion de la conformité", explique Reda Bouakel fondateur de Fortia. Cette fintech utilise des solutions technologiques d'intelligence artificielle et de machine learning appliquées au contrôle dépositaire. La start-up fait partie des 8 sélectionnées de l'Atelier. Cette dernière travaille en binôme avec Mustapha Ouafik, global chief operating officer chez BNP Paribas Securities Services.

Dans ce binôme, l'objectif affiché à l'issue des 4 mois et "de sortir un "minimum valual product" (soit un produit minimum valable), souligne Reda Bouakel de Fortia et d'ajouter, Fortia apporte la brique technologique et BNP Paribas la connaissance du métier". Pour ce faire, un petit laboratoire a été mis en place dans des locaux à Levallois-Perret. "L'idée de nous emmener à Levallois et non dans les moulins de Pantin, au siège impressionnant de BNP Paribas est une bonne idée, car les locaux de Levallois respectent les codes de la start-up de par sa plus petite superficie, etc... On s'est tout de suite senti à l'aise et cela a fluidifié les relations", tient à préciser le fondateur de Fortia. De plus, outre les moyens logistiques, souligne-t-il, BNP Paribas Securities a mis également les moyens humains et des équipes d'Allemagne, de Pologne, d'Irlande sont venues ainsi que des consultants extérieurs".

Résultat : Le lieu choisi (Levallois) et la mise à disposition de moyens humains et logistiques ont permis à la start-up d'avancer très vite. "On a gagné 1 an à 1 an et demi de développement en 4 mois", conclut le fondateur de Fortia. De son côté, Mustapha Ouafik de BNP Paribas Securities Services, s'enthousiasme car dans cette collaboration, "la banque s'est mise en mode agile".

BNP Paribas en "mode agile"

Si les bénéfices pour les startups semblent nombreux (hébergement, coaching, co-innovation etc...), le groupe BNP Paribas se félicite tout autant de cette expérience. "Cela nous ouvre de nouvelles voies que nous n'avions pas imaginées. Et plus on connaît la start-up, plus on a d'idées pour évoluer", explique Marc Alaurent Senior VP, special adviser chez BNP Paribas Personal Finance qui a travaillé en binôme avec Tony Pinville, co-fondateur de Heuritech, start-up qui propose une plate-forme d'intelligence artificielle pour transformer les contenus (textes et images multilingues) en information exploitable. Une quinzaine de personnes des différents services de BNP Paribas Personal Finance ont travaillé sur un projet commun avec Heuritech. Ainsi, après avoir gagné un hackaton, un POC a été crée suite à une réflexion commune entre la banque et la start-up. Le projet pilote a alors évolué. Ce qui a eu pour effet de donner un coup d'accélérateur au projet. "On s'est structuré sur la partie business grâce à l'Atelier et une levée de fonds", s'enthousiasme le co-fondateur de Heuritech.

Au final, l'opération de BNP Paribas semble réussie puisqu'en moins de 4 mois, plus de la moitié des start-ups ont signé des contrats.