Mon compte Devenir membre Newsletters

Économie circulaire : acheteurs, devenez des acteurs du monde de demain !

Publié le par

Économies financières mais aussi sauvegarde de matière première ou encore création d'emplois... L'économie circulaire ne peut plus être ignorée des acheteurs. Notamment de ceux qui souhaite être des acteurs créateurs de valeur au sein de l'entreprise. Mais aussi au sein de la société en général.

Économie circulaire : acheteurs, devenez des acteurs du monde de demain !

Acheteurs, si vous vous mettiez à l'économie circulaire ? Thème de l'une des tables rondes du 10e Forum des achats responsables qui s'est tenu le 7 mars dernier, ce sujet mérite en effet que l'on s'y intéresse. L'objectif étant de réutiliser ses ressources plutôt que de les jeter, l'économie circulaire offre en effet de nombreux avantages, notamment économiques. Surtout, s'impliquer dans l'économie circulaire peut permettre à la direction achats de préempter un nouveau rôle, créateur de valeur.

Réutiliser plutôt que jeter

A la SNCF, le spectre d'action de l'économie circulaire est plutôt large : rails, poteaux caténaires mais également bâtiments, papiers... Si bien qu'un poste de responsable de l'économie circulaire a récemment été créé, occupé par Benoît Depoutot. Il donne des exemples d'actions déjà réalisés : "Jusqu'à présent, nous ferraillions les engins de chantier. Désormais, nous les vendons pour pièce ou pour réemploi, leur durée de vie étant plus longue que celle que l'on imaginait", décrit-il. Une action qui a permis de générer un chiffre d'affaire de 50 à 100% supérieur.

Chez Air France, ce sont les costumes qui sont recyclés, via un partenariat avec le fournisseur de vêtements professionnels Cepovett. Ils étaient auparavant recyclés en matériau d'isolation pour l'automobile et une réflexion est aujourd'hui menée pour en refaire d'autres uniformes. Par ailleurs, les écouteurs jetables distribués autrefois en classe économique ont été remplacés par des casques plus robustes et donc réutilisables. "Cela nous a fait économiser 400 tonnes de cuivre par an, que l'on faisait de plus venir par bateau", rapporte Thierry Bellon, directeur général achats du groupe Air France.

De plus cela a permis de créer 50 emplois au sein d'une structure adaptée à Amiens qui emploie des personnes handicapées. "Quand on recycle, on crée 4 fois plus d'emplois qu'en ayant recours à l'incinération et 11 fois plus qu'en réalisant un stockage de ses déchets", poursuit Florence Collot, directrice déléguée au sein du réseau de recyclage Praxy.

Création de valeur

En effet, si la question des coûts peut être une des façons de sensibiliser les acheteurs à l'économie circulaire, ce ne doit pas être la seule raison. "L'économie circulaire soulève également la question de la création de valeur par les achats qui contribue ainsi à la stratégie développement durable de l'entreprise", note Thierry Bellon.

Au sein de la SNCF, un fascicule a été créé à destination des achats afin de les sensibiliser à l'économie circulaire et à les emmener à s'intéresser à la question. Dans cette petite lettre sont notamment abordées les questions d'enjeux et de mise en oeuvre opérationnelle. Des exemples externes sont également cités afin de donner des pistes de réflexion. "La formation des acheteurs est importante car ils n'ont pas forcément la vision de ce qu'est l'économie circulaire et de ce qu'on peut faire", estime Benoît Depoutot. François-Michel Lambert, président de l'Institut de l'économie circulaire, pense d'ailleurs que les formations initiales d'acheteurs, dans les écoles de commerce, devraient intégrer cette notion.

Lire la suite en page 2 : Economie de fonctionnalité