Mon compte Devenir membre Newsletters

Quel rôle pour les achats dans l'entreprise 3.0 à l'ère du Crowdsourcing?

Publié le par

"Avec le Crowdsourcing, la fonction achats atteindra de nouveaux niveaux de création de valeur et d'innovation tout en créant du lien avec les consommateurs mêmes des entreprises". Olivier Deprez, prix du meilleur mémoire en master 2 achats lors des Trophées du magazine nous explique pourquoi.

Quel rôle pour les achats dans l'entreprise 3.0 à l'ère du Crowdsourcing?
Olivier Deprez a obtenu le prix du meilleur mémoire en master 2 achats avec son travail sur : "Quel rôle pour la fonction achats dans l'entreprise 3.0 à l'ère du Crowdsourcing?" Il a été diplômé du Master 2 Desma, master de management stratégique des achats de Grenoble IAE.

Décision Achats : En quoi le sujet du Crowdsourcing peut-il intéresser les acheteurs? Pourquoi le traiter?

J'ai un parcours de près de 10 ans dans le digital et l'innovation. Au cours de mon master en formation continue au Desma, j'ai eu envie de traiter un sujet non exploré par les achats, constituant pour autant une forme de recours -atypique- à des fournisseurs. En effet, les acheteurs d'aujourd'hui sont souvent coincés dans un modèle de relation fournisseur "partenariale" (l'open innovation est une démarche qui s'étale sur des années, sans gage de réussite), avec tous les risques liés à la fragilité d'un tel alignement stratégique. Le paradigme apporté par le Crowdsourcing est de pouvoir aller chercher l'innovation ou la rupture là où elles se trouvent et sans a priori, c'est une externalisation de l'échec.

Le Crowdsourcing englobe tout à la fois une transformation de la société de consommation, de l'entreprise, mais aussi des modes de création de valeur, collectifs et "ouverts" à la foule. Il bouleverse par la même occasion l'acte d'achats, en modifiant la nature même du fournisseur traditionnel en un fournisseur protéiforme, C2B, et extrêmement créatif. J'ai voulu au travers de ce mémoire positionner la fonction achats par rapport à ce phénomène dont certaines entreprises comme Uber, AirBnB ou encore Blablacar se sont emparées pour devenir des leaders de leur secteur aujourd'hui. Avec le Crowdsourcing, la fonction achats atteindra de nouveaux niveaux de création de valeur et d'innovation tout en créant du lien avec les consommateurs mêmes des entreprises.

Décision Achats : Les acheteurs s'intéressent-ils suffisamment au crowdsourcing ? Quelle perception en ont-ils ?

Les acheteurs (directeurs inclus) ne connaissent pour la plupart quasiment pas le concept. Ils le confondent souvent avec le Crowdfunding (soit le fait de faire appel à la foule pour une participation financière) et ou l'assimilent/le réduisent à une sous-partie de l'Open Innovation.

Le Crowdsourcing, littéralement " recherche/approvisionnement par la foule ", est un appel à contribution ouvert à 360°, vers les fournisseurs de tout type -freelances inclus- mais aussi vers les particuliers, les instituts et les centres de recherche, les collaborateurs de l'entreprise parfois, et même les concurrents. Cela bouleverse la vision traditionnelle de l'acheteur, et la première réaction d'une fonction de gestion de risques comme la nôtre est naturelle : la méfiance, quand ce n'est pas le rejet. Or le CrowdSourcing permet de réconcilier tout à fois l'Open Innovation, l'uberisation et l'économie collaborative, trois enjeux stratégiques des entreprises.

Mais pour adresser ce phénomène, il faut transformer les habitudes, voire se transformer soi-même. Et la fonction achats est en recherche de reconnaissance quand il ne s'agit pas de légitimité pure et simple, auprès de ses prescripteurs comme de la Direction Générale. Prendre le risque de pousser un changement trop radical peut être synonyme de marginalisation.

Seulement voilà, l'économie se digitalise de toute part, se globalise, et le prosumer occupe une place de plus en plus centrale dans la supply chain, aussi les premiers à adresser cette transformation uberiseront leurs concurrents sans autre forme de politesse. Ce raisonnement est valable qu'il s'agisse d'entreprises, ou qu'il s'agisse de fonctions internes contribuant à la chaîne de valeur : le marketing, le département innovation pourraient décider de s'emparer du phénomène Crowdsourcing et gagner la légitimité du pilotage de cette relation foule-fournisseur, ce qui relèguerait à plus ou moins long terme la fonction Achats à une fonction d'approvisionnement.

Pour cela, la fonction achats doit se transformer. Il en résulte une nouvelle efficience de l'acte d'achat : acquisition du résultat gagnant, de la trouvaille uniquement et surtout une externalisation de l'échec ! Mais aussi une nouvelle sollicitation de l'innovation. Elle se trouve désormais un peu partout, chez des experts non traditionnels voire des amateurs. Il faut raisonner 360° : " le sourcing est mort, vive l'open sourcing ! "

Lire la suite en page 2 : quels types de Crowdsourcing pour quels types d'achats?