Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Quels bénéfices la mobilité apporte-t-elle à la fonction achats aujourd'hui ?

Publié le par

La transformation digitale bouleverse les entreprises et leur mode de fonctionnement. La mobilité n'est pas en reste, modifiant les comportements... et les attentes. Les professionnels des Achats sont également concernés par cette évolution. Tour d'horizon de cette transformation

[Tribune] Quels bénéfices la mobilité apporte-t-elle à la fonction achats aujourd'hui ?

Les directions des achats sont, comme les directions financières, impactées par les nouveaux outils digitaux. En étant plus mobiles et mieux équipés, les acheteurs enrichissent leur fonction de nouvelles activités à plus forte valeur ajoutée et restent opérationnels partout, tout le temps.

Car la mobilité reste -quelle que soit la fonction- une opportunité de gérer plus facilement son temps de travail, ce que les acheteurs recherchent également. Pouvoir accéder à leur système de gestion, ou à leur plateforme eAchats, via des applications mobiles, c'est garantir plus de suivi des contrats/commandes et des workflows d'approbation, c'est-à-dire la mise en place des processus plus rapides et simplifiés.

Mobilité & data management

Les applications mobiles dédiées aux acheteurs permettent également d'enrichir leur base de contacts lors de leurs rendez-vous, rencontres, salons ; voire même répondre à des questionnaires d'évaluation fournisseurs en ligne. Accéder à leurs données stratégiques où qu'ils se trouvent constitue entre autre un excellent moyen d'évaluation des fournisseurs insitu : grâce à la consultation à distance du contrat commercial qui les lie, à l'historique du fournisseur, à sa politique tarifaire, à la qualité de ses produits, l'acheteur peut évaluer en temps réel les propositions de ses interlocuteurs. Il peut également, en accédant aux réponses aux appels d'offres, identifier les raisons d'un refus fournisseur et revoir directement avec lui sa proposition. Enfin, il peut négocier un prix en comparant en temps réel la proposition tarifaire avec celle d'un concurrent.

L'accès permanent à la data n'est plus à prouver. Pour les acheteurs également accéder aux informations fournisseurs et/ou aux outils d'analyse des dépenses en condition de mobilité permet d'être proactif, et de gagner en efficacité.

Une collaboration fournisseurs facilitée

L'acheteur a aujourd'hui un devoir d'animation de réseaux. Grâce aux applications mobiles il peut désormais et à tout moment, échanger avec ses fournisseurs, ou bien réaliser des tâches administratives en vue de la signature rapide d'un contrat. Cette proximité et réactivité sont des atouts indéniables dans une relation clients/fournisseurs.

De l'autre côté, les fournisseurs attendent de leurs commanditaires des relations simplifiées et des réponses rapides. Dans ce contexte, les entreprises développent parfois de petites applications mobiles, tels que le suivi de facturation ou le suivi de commande, afin de faciliter le suivi de ses fournisseurs et optimiser par là même les relations avec son réseau. Ces services participent par ailleurs à l'image d'entreprise moderne.

Au final, outils mobiles pour la fonction achats : "nice to have" ou "must have" ?

La mobilité s'avère donc une évolution logique mais surtout une intéressante opportunité pour les directions Achats : gain de temps, proactivité, renforcement des relations fournisseurs, validations simplifiées. Ceci étant, selon la récente étude menée par le cabinet Deloitte et intitulée " Global CPO Survey 2016 ", en 2015 seules 42 % des directions achats seraient équipées en technologies mobiles.

La transformation digitale de la fonction achats ne fait donc que commencer, et l'avancée des outils mobiles permettront encore bien plus de possibilités d'ici quelques années. Par ailleurs, les acheteurs de demain ne seront-ils pas Digital Natives ? Un argument supplémentaire à l'implémentation rapide de ces nouvelles solutions mobiles au sein des directions métiers pour les entreprises qui souhaitent attirer de nouveaux talents.

Franck Le Tendre est directeur général de Synertrade. Avec plus de 500 clients dans le monde, SynerTrade est un éditeur franco-allemand, spécialisé sur le marché des logiciels dédiés aux fonctions Achats. Sa plateforme SaaS, SynerTrade Accelerate, couvre toute la chaîne de dépenses grâce à un ensemble d'applications flexibles, évolutives et faciles à utiliser. Synertrade possède plus de 15 bureaux à travers le monde. La société est l'une des entités SaaS de Digital Dimension du groupe Econocom.






















Mot clés :

Franck Le Tendre, directeur général de Synertrade