Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Accès à l'innovation fournisseurs : les achats ont encore du chemin à parcourir

Publié le par

Le portefeuille fournisseurs est une source d'innovation inépuisable, méconnue et encore largement inexploitée. Mais la fonction achats est souvent peu ou mal préparée à conduire l'intégration d'un processus d'innovation fournisseurs.

[Tribune] Accès à l'innovation fournisseurs : les achats ont encore du chemin à parcourir

Dans une économie de marché rythmée par une compétition internationale, elle-même exacerbée par un ralentissement général de la consommation, la différenciation produit et l'avantage compétitif restent des enjeux clés pour les entreprises commerciales. Plus largement, au niveau macro-économique, l'enjeu principal de l'innovation demeure la capacité à préserver l'emploi dans notre environnement économique.

Dans le même temps, les budgets de recherche se paupérisent au profit de résultats opérationnels qui se tendent. Cette recherche permanente de différenciation contraint nos entreprises à faire montre de plus de souplesse dans le développement de nouveaux produits et de nouveaux services.

C'est donc dans un contexte tendu et quelque peu préoccupant pour l'avenir de nos entreprises, que nous renforçons l'idée que le portefeuille fournisseurs est une source d'innovation inépuisable, méconnue et encore largement inexploitée. Mais la fonction achats est souvent peu ou mal préparée à conduire l'intégration d'un processus d'innovation fournisseurs du fait de :

- Relations de co-développement généralement pilotée par la R&D ou la direction technique sur les aspects d'innovation.
- Une fonction achat impliquée trop tard à la fin du processus, sur les aspects coût, qualité, délai.

Il en résulte, généralement :

- Une sous-utilisation de la compétence fournisseurs par les acheteurs;
- des difficultés à identifier les potentialités fournisseurs pertinents sur certains segments;
- des difficultés à gérer les risques associés - notamment de défaillance - à la collaboration avec ce type de fournisseurs;
- une absence de participation active des fournisseurs en phase amont de développement des produits.

En outre, la contribution fournisseurs à l'innovation est souvent pénalisée par des conditions d'accès floues auprès de grands donneurs d'ordre et une méfiance légitime des porteurs de solutions sur les attendus et le partage de la rémunération. Ces difficultés se traduisent par une incompréhension réciproque des parties prenantes dont seule notre capacité de développement produits et services en est la victime collatérale.

Le plus grand nombre s'accorde sur deux définitions simples de l'innovation:

1. L'innovation recouvre la mise au point ou l'adoption de méthodes de production ou de distribution nouvelles ou notablement améliorées.
2. L'innovation inclut toutes nouveautés marketing, organisationnelles ou managériales intégrant de nouveaux concepts produits, de services, de designs ou de méthodes de vente visant à accroître l'attrait de l'offre ou à pénétrer de nouveaux marchés.

Ce qui pourrait se résumer par : une offre qui rencontre une demande marché. Une simple idée devient alors une innovation à part entière !

Lire la suite en page 2 : Les études actuelles nous permettent de comprendre la hauteur des obstacles culturels qu'il nous reste à franchir pour parvenir à une certaine excellence en Europe


Mot clés : Achats |

Guy Elien, Clarans Consulting