Mon compte Devenir membre Newsletters

"Obligation de vigilance, une opportunité pour mettre en place un référentiel fournisseur unique"

Publié le par

Alain Alleaume propose 6 étapes pour mettre en oeuvre un processus de gestion de la relation fournisseur, dans un livre blanc publié par e-attestations.com et Altaris et "pour développer rapidement, progressivement, et à moindre coût un système d'information de gestion de la base fournisseurs."

'Obligation de vigilance, une opportunité pour mettre en place un référentiel fournisseur unique'

Dans un livre blanc intitulé "Obligation de vigilance, une opportunité pour mettre en place un référentiel fournisseur unique", proposé par e-attestations.com et Altaris, Alain Alleaume, fondateur du cabinet Altaris, enseignant Kedge Business School, Essec, Desma, Centrale Paris, propose 6 étapes pour mettre en oeuvre un processus de gestion de la relation fournisseur.

"L'obligation légale pour les entreprises de contrôler la conformité réglementaire de leurs prestataires de service dès que ceux-ci réalisent un chiffres d'affaire annuel supérieur à 5000 € HT nécessite qu'elles aient une vision globale de leur portefeuille fournisseurs y compris et surtout lorsque les référentiels fournisseurs sont multiples du fait de l'hétérogénéité des outils de gestion comptable existants, écrit Alain Alleaume dans son préambule. "Cette obligation de vigilance qui s'impose aux entreprises constitue, pour les directions achats, une excellente opportunité pour mettre en place un référentiel fournisseur unique, et pour développer rapidement, progressivement, et à moindre coût un système d'information de gestion de la base fournisseurs."

"Cette démarche", ajoute-t-il, "peut conduire à terme, si l'entreprise a déjà investi ou anticipe l'acquisition d'une suite intégrée e-achats, à la mise en oeuvre d'un module de SRM (Supplier Relationship Management) tel que le proposent la plupart des éditeurs du marché. L'approche que nous présentons ici consiste à mettre en oeuvre une première approche de SRM "light "dont l'objectif est de créer rapidement de la valeur pour une direction achats, et de manière plus globale pour l'entreprise, dans la gestion de son portefeuille fournisseurs, ce qui constitue un point d'entrée indispensable pour la mise en oeuvre des politiques achats, et en premier lieu pour la gestion des risques fournisseurs."

Les 6 étapes, expliquées et détaillées dans le livre blanc, - extracts :

1 - Mise en oeuvre d'un référentiel fournisseur unique -

Les dispositions réglementaires auxquelles est soumise toute entreprise en matière d'obligation de vigilance nécessite de disposer de la liste complète des fournisseurs actifs sur l'ensemble du périmètre de l'entreprise, tous sites ou filiales confondus. Cela requiert de réaliser dans une première étape un regroupement de l'ensemble des bases fournisseurs locales sur une base de donnée fournisseurs unique moyennant un processus de nettoyage et de dédoublonnage de ces bases fournisseurs. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer d'une clé unique d'identification qui est le code SIREN en France, la TVA intracommunautaire pour les pays de la Communauté Européenne ou encore le DUNS au niveau International.

2 - Gestion du contenu pour la mise en conformité vis-à-vis de l'obligation de vigilance -

Le caractère obligatoire pour les entreprises de se conformer à l'obligation de vigilance permet d'éviter le débat sur l'opportunité d'investir ou non dans la sélection puis la mise en place d'un contrat de service avec un des prestataires du marché. La notion de ROI tombe d'elle-même sauf à valoriser le temps passé en interne à collecter auprès des fournisseurs les informations nécessaires. Une fois acquis le principe d'y aller, il reste aux Directions achats de tirer parti de cette opportunité pour commencer à outiller le processus de gestion de la relation fournisseurs.

Lire la suite en page 2