Mon compte Devenir membre Newsletters

Congrès de l'UNEA: "les entreprises adaptées doivent devenir les leaders de la transition numérique !"

Publié le par

A l'occasion de leur congrès, les responsables de l'Union nationale des entreprises adaptées (UNEA), ont invité les entreprises adaptées à s'investir dans la révolution digitale "pour créer et construire" afin de "devenir une force d'influence qui accompagneront toutes les PME de France."

Congrès de l'UNEA: 'les entreprises adaptées doivent devenir les leaders de la transition numérique !'

La révolution digitale. Ce thème, qui fut discuté dès l'ouverture de l'Université des achats du Cdaf, qui se déroulait le 23 mai, à Issy-les-Moulineaux, a aussi mobilisé les 200 participants du congrès de l'UNEA organisé à Lyon, la semaine précédente. "L'innovation sera un progrès pour notre société dans la mesure où elle sera en capacité de prendre en considération la cohésion sociale et notamment l'emploi pour les plus fragiles d'entre eux", a déclaré Jean-Marc Froger, président de l'UNEA, lors de son discours d'ouverture du congrès de l'UNEA.

"Il faut transformer les modes d'organisation de nos structures pour s'adapter au numérique... On invente sous nos yeux de nouveaux emplois, les entreprises adaptées doivent devenir les leaders de la transition numérique !", a pour sa part assuré Marie-Anne Montchamp, ancien ministre & présidente de l'Agence entreprises & handicap. Et de rappeler que "30000 salariés, c'est une force économique qui doit devenir une force d'influence qui accompagneront toutes les PME de France !" Les services achats ont les mêmes challenges à relever, ce qui devrait rapprocher un peu plus acheteurs et entreprises adaptées.

Les entreprises adaptées ont démontré qu'elles innovent, que ce soit dans le numérique ou autour de la problématique de l'économie circulaire. Une "entreprise innovante est une entreprise qui s'ouvre, qui est moteur, qui ose grand", a souligné Roxanne Mauger, responsable des prestations techniques dans l'entreprise adaptée Hightekway, spécialisée l'aéronautique. Et, pour en témoigner, parole a été donnée à Delphine Pellerin, responsable d'une EA restauration-producteur Ma Mijot', qui s'inscrit au coeur de l'économie circulaire, et dont le concept est de consommer naturel et local sans aucun gâchis alimentaire. Les achats de plus en plus concernés par l'économie circulaire réfléchissent a des approches achats similaires.

Adopter l' "innovattitude"

L'innovation est "une attitude, un mouvement caractérisé par ceux qui la pratiquent", a souligné Erwan Pitois, vice-président de l'UNEA qui emploie le terme de "l'innovattitude", qui représente à la fois la "collaboration" mais également le fait "d'aller vers les autres acteurs de l'innovation" pour créer et construire. Tout comme le font les acheteurs publics et privés nouvellement engagés vers de nouveaux challenges.

"L'entreprise adaptée est une école, pas institutionnalisée comme elle, mais un formidable lieu de découverte ou de (re)découverte de toutes ses talents et capacitations ; c'est le fort mouvement de la professionnalisation qu'à instigué l'UNEA depuis 2012 qui a mis en lumière cette magnifique innovation sociale intrinsèque au modèle de l'EA", a déclaré Cyril Gayssot, vice-président de l'UNEA. La journée s'est achevée sur l'intervention du paléoanthropologue, Pascal Picq, qui a porté un regard innovant sur l'évolution de notre société. "Qu'est-ce que pourrait être une société adaptative sans handicapés ?", s'est interrogé l'intervenant rappelant que "toute différence est une potentialité pour l'adaptation".

Le Congrès annuel a aussi été l'occasion d'officialiser par une signature le partenariat entre l'UNEA et Conacce, homologue espagnol, pour la mise en place d'une instance européenne des entreprises adaptées. Enfin, élu la veille par le conseil d'administration, Stéphane Foisy, le nouveau président de l'UNEA, a indiqué, dans son discours d'investiture, que "la priorité est de donner de la visibilité à notre secteur", tout en prenant en compte une nouvelle dimension qui est celle de l'Europe : "Il est l'heure dès à présent d'écrire avec les autres organisations européennes, les fondements de l'inclusion sociale professionnelle des personnes handicapées les plus fragiles dans un modèle entrepreneurial". Tout comme nos acheteurs publics, confrontés aux nouvelles directives européennes et aux attentes de l'Etat face à des process achats de taille.