Mon compte Devenir membre Newsletters

Hackatons : prêts, partez, innovez !

Publié le par

Dans la trousse à outils des entreprises à l'assaut de l'open-innovation, le hackaton ou concours d'innovation séduit de plus en plus. Raisons d'un succès.

Hackatons : prêts, partez, innovez !

Il y a encore cinq ans, les entreprises accueillaient la proposition commerciale de Charles Thou avec une défiance teintée de moquerie. "Vous croyez vraiment que de simples étudiants en Master vous nous apprendre quoi faire ? " ,se souvient s'être entendu dire le CEO et cofondateur d'Agorize, une plateforme de challenges d'innovation en ligne qui promet, dixit la formule d'accueil de son site internet, de "mobiliser efficacement des communautés à forte valeur ajoutée".

Depuis, conscientes qu'il faut innover pour survivre sur le marché, de plus en plus d'entreprises lui prêtent une oreille attentive. Nés à la Sillicon Valley à la fin des années 90, les hackatons déferlent en France. Pas un jour sans que la presse spécialisée ou - preuve d'un véritable engouement - généralisée ne se fasse l'écho d'un nouveau concours d'innovation organisé par un grand groupe ou une collectivité. Traditionnellement déployé sur 48 heures, la formule mise sur la rencontre fructueuse entre différents mondes. Extérieurs à la structure organisatrice, développeurs, designeurs mais aussi simples curieux sont invités à "plancher" en équipe sur une problématique donnée. A la clé : une récompense ou incentive sert à impulser l'esprit de compétition nécessaire au dépassement de soi.

Réalisée en partenariat avec une école, la formule présente un double avantage évident : "Les étudiants peuvent être identifiés en tant que talent et les entreprises multiplient leur potentiel de façon exponentiel", explique Charles Thou. Une solution gagnant-gagnant qui porte, enfouie en elle, la solution à une question prégnante en entreprise : comment intégrer la génération Y ? Réponse : faire appel à son potentiel innovant!

Capitalisant sur le choc positif des énergies disruptives, les hackatons peuvent aussi être l'occasion de rencontres entre plusieurs nationalités. Pionnier dans le domaine en France, le groupe Michelin, qui a créé le Challenge Bibendum Marathon à l'occasion du centenaire de son effigie en 1998, a ainsi rassemblé pour l'édition 2014 de l'évènement non moins de 500 participants venus du monde entier à Chengdu, en Chine. La langue commune de tout ce monde, le développement, a permis l'éclosion de nouvelles applications.

Le concept se décline aussi en interne. Le principe est le même que celui qui a fait le succès des boites à idées : vos équipes ont des idées ! Regroupés dans des équipes, les collaborateurs peuvent alors concourir pour atteindre un objectif fixé. Écueil naturel de l'exercice, la règle du jeu doit être clairement définie et communiquée pour canaliser au mieux l'énergie créatrice invoquée par les organisateurs.