Mon compte Devenir membre Newsletters

AUCHAN - SYSTÈME U : une alliance pour l'achat des marques nationales et internationales

Publié le par

Les deux enseignes ont décrit hier, jeudi 11 septembre, les contours de leur accord de coopération à l'achat. Un rapprochement qui ne concerne qu'une partie seulement de leurs approvisionnements. Cette alliance stratégique devrait leur permettre d'égaler et même de dépasser les leaders du secteur.

AUCHAN - SYSTÈME U : une alliance pour l'achat des marques nationales et internationales

Dans l'univers ultra concurrentiel et concentré de la grande distribution, les deux enseignes ont annoncé, jeudi 11 septembre, avoir conclu un accord de coopération à l'achat. Une décision qui intervient quelques jours avant le marathon des négociations avec les fournisseurs, qui s'étaleront d'octobre à février prochain, pour la fixation des prix 2015.

Dans un communiqué de presse commun, les Groupe Auchan et Système U ont précisé que cet accord portera sur la négociation à l'achat des marques internationales et nationales, à l'exception des produits frais traditionnels issus des filières agricoles. Fruits et légumes, fromages à la coupe, boulangerie, pâtisserie, viande et poisson sont donc exclus de cette coopération. Quant aux marques distributeurs, les MDD ou marques propres, qui représentent 25 % du chiffre d'affaires en moyenne chez les deux enseignes, elles ne sont pas incluses dans cette coopération à l'achat.

Combattre à armes égales avec les leaders

Dans la guerre des prix qui fait rage dans le secteur, cette annonce de mutualisation d'une partie des achats fait du sens. Le président de la CDAF, Marc Sauvage, rappelle que "les initiatives de mutualisation des achats sont réalisées dans une logique d'efficacité ; dans le but de rendre une entreprise plus compétitive sur son secteur car cela permet d'obtenir de meilleures conditions auprès des fournisseurs."

Une annonce assez naturelle, estime de son côté Jean-Daniel Pick, Partner chez OC&C Strategy Consultants, car ces deux enseignes sont peu concurrentes. "Auchan a essentiellement des hypermarchés et Système U, des supermarchés, donc les frictions entre les deux enseignes ne sont pas fortes." Néanmoins, selon le consultant, pour qu'une telle alliance puisse intéresser les fournisseurs, il faudra que les deux groupes assurent un minimum de coordination sur les gammes: "il faudra quand même qu'un minimum de travail soit fait sur les assortiments pour que cette opération puisse apporter du dynamisme commercial aux fournisseurs. "

Quid des MDD ?

"On aurait pu imaginer une alliance qui aille encore plus loin car celle-ci ne porte pas sur les marques distributeurs. Pourtant, alors que ces produits représentent plus de 20% du CA de chacune des deux enseignes, c'est là où la logique économique aurait pu être la plus grande", souligne Jean-Daniel Pick. Interrogé peu de temps après cette annonce, Jean-Denis Deweine, le directeur de l'offre et des achats internationaux du Groupe Auchan, explique que "nous voulions préserver le monde des PME, ainsi que notre identité". Une décision également conforme, selon lui, aux engagements d'Auchan en matière de RSE ; le groupe étant signataire - tout comme Système U - de la Charte des fournisseurs responsables. À ceux qui redoutent déjà plus de pression exercée sur les fournisseurs, Marc Sauvage répond que "ce n'est pas parce que l'on regroupe ses efforts que l'on va mettre à mal les fournisseurs. Cela va permettre à ces derniers d'avoir des marchés plus importants, des appels d'offres regroupés donc in fine moins de travail pour eux pour y répondre."

Gouvernance

Il ne s'agit donc ni d'une fusion, ni d'une cohabitation mais bien d'une coopération entre les deux centrales d'achats. Donc aucune structure ne devrait être créée. "Système U nous a donné mandat avec droit de participation pour mener les négociations 2015", explique Jean-Denis Deweine. Système U donne donc à Eurauchan, la centrale d'achat pour la France des enseignes alimentaires du groupe Mulliez, un contrat de négociation avec participation qui sera effectif dans quelques jours pour les négociations fournisseurs. Des négociations qui se dérouleront à Villeneuve-d'Ascq, dans le Nord, en présence toutefois des acheteurs des deux enseignes.