Mon compte Devenir membre Newsletters

En 2016, seulement 22% des entreprises ont augmenté leur collaboration avec une start-up

Publié le par

L'étude achat réalisée par le cabinet AgileBuyer en partenariat avec le groupe X-Achats révèle que peu d'entreprises envisage d'augmenter la part de marché Achat destinée aux start-up et au TPE en 2017. Côté innovation, sa captation par le biais des fournisseurs est encore peu développée.

En 2016, seulement 22% des entreprises ont augmenté leur collaboration avec une start-up

54% des entreprises du secteur privé interrogées pour les besoins de cette enquête ont déclaré ne pas avoir procédé à une augmentation de part de marché destinée aux start-up en 2016. Même tendance quant au recours aux TPE avec 49%.

Encouragé à faciliter l'accès des petites entreprises aux marchés publics, le secteur public fait figure de meilleure élève avec 36% des structures qui assurent avoir consacré une part de marché plus importante pour les start-up (contre 20% dans le privé). Quant aux TPE : en 2016, deux fois plus d'entreprises publiques (46%) que privées (21%) ont augmenté leurs parts de marché destinées au TPE.

Les secteurs de la banque, assurance et communication se distinguent

Dans le privé, le premier de classe en la matière est celui de la banque, assurance, communication/média avec 69% des entreprises qui ont décidé augmenter leur collaboration avec les start-up. "Cette augmentation très forte de l'achat auprès de start-up dans ce secteur, souligne les auteurs, reflète bien le degré de digitalisation croissante de ces métiers et l'appétence des consommateurs pour de nouveaux modes de consommation qui requiert un accroissement de l'offre de ces entreprises."

Arrive ensuite le secteur des transports/logistique avec 31% et celui des cabinets de conseil et gestion des entreprises, juridique/comptabilité avec 30%.

Les auteurs pointent deux grands absents : les secteurs manufacturiers, qui communiquent pourtant depuis 18 mois sur l'usine du futur et leur digitalisation et le secteur du BTP dans lequel la technologie BIM (building information modeling) est pourtant un sujet à la mode depuis quelques mois.

"La traduction de ces stratégies ne s'étant pas encore déployée jusqu'aux niveaux opérationnels, expliquent les auteurs, le mouvement se reflètera lors de l'enquête de l'année prochaine pour ces secteurs."

Lire en page 2 : L'innovation par le biais des fournisseurs est encore peu développée en France