En ce moment En ce moment

Comment les plateformes “low code” vont révolutionner le marché des SI

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Les plateformes « low code » sont en vogue. Forrester estime que ce marché devrait atteindre 15 milliards de dollars d’ici 2020 et les leaders des applications Cloud comme Salesforce investissent massivement dans le domaine.

  • Imprimer

Les plateformes « low code » sont en vogue. Forrester estime que ce marché devrait atteindre 15 milliards de dollars d’ici 2020 et les leaders des applications Cloud comme Salesforce investissent massivement dans le domaine. Dans ce contexte, Outsystems, fournisseur de plateforme « low code », vient de lever 360 millions de dollars, probablement grâce à son excellent classement dans le Magic Quadrant 2018 de Gartner pour les solutions PaaS d’applications d’entreprise haute performance. En substance, une plateforme « low code » vous permet de vous concentrer sur la résolution des problèmes au lieu de penser à la technologie.

En 2000, lorsque j’ai fondé b-pack (qui fait aujourd’hui partie de Determine), j’ai fait partie des pionniers du marché en faisant le pari des technologies open source, dédiée aux applications Web, pour développer l’une des toutes premières applications e-Achats. Cela nous a permis de nous lancer très rapidement sur le marché, malgré un financement limité. Cependant, nous avions utilisé une méthodologie standard de programmation orientée objet.
Pour les personnes qui ne sont pas du métier, cela signifie que lorsque nous avons adopté le modèle SaaS et augmenté considérablement le nombre de fonctionnalités de notre solution P2P, notre application monolithique est devenue beaucoup plus difficile à maintenir. Il était difficile d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, de gérer l’étendue complète des tests et de corriger les régressions.

Une solution « no code » = des possibilités infinies.

Pour accélérer et simplifier notre capacité d’évolution et d’innovation, j’ai décidé en 2006 de repenser complètement notre application Procure-to-Pay et d’en faire un ensemble d’applications dans le Cloud. Pour cela, nous avons découvert que nous pouvions concevoir un moteur technologique servant à gérer l’interface utilisateur, l’accès par web-services, la couche de données et la gestion des processus. Nous avons également créé un langage descriptif orienté métier (que nous avons appelé LEA – Language for Enterprise Application) pour développer toutes nos applications métier.
Ce faisant, nous avons conçu ce qui était peut-être la première plateforme « no code » du marché. Avec le langage descriptif, nous pouvions développer tout ce que nous voulions, sans code, et les résultats étaient incroyables. La base de code a été divisée par 10 ; ce faisant, nous avons pu mettre à jour nos générations technologiques de nombreuses fois, sans avoir à modifier notre application. En 2009, nous avons migré toute notre Plateforme dans le Cloud Amazon Web Services, avec une gestion entièrement logicielle de nos applications, ce qui s’appelle maintenant Plateforme-as-a-Service.
Grâce à cela, nous avons maximisé la fiabilité, la sécurité et les performances, ce qui nous a permis de proposer notre Plateforme à des sociétés internationales comptant des dizaines de milliers d’utilisateurs dans le monde, générant des millions de transactions et manipulant d’importants volumes de données. Aujourd’hui, notre Plateforme Cloud Source-to-Pay est l’une des plus complètes du marché et intègre des fonctionnalités inégalées pour gérer les achats, les contrats et les fournisseurs. Fait intéressant, nous en sommes arrivés là en investissant bien moins que nos plus grands concurrents.

Plateformes “ low code ” : Accélérez (et simplifiez) la transformation digitale.

Il n’est pas étonnant que les plateformes « low code »/« no code » soient aujourd’hui plébiscitées et attirent autant les investisseurs. En tant qu’« early adopter » et innovateur, je pense que la plupart des applications métiers conçues dans les années à venir utiliseront ces plateformes. Et cela accélèrera du même coup la transformation digitale de nombreuses organisations.
L’intelligence artificielle, le Big Data et les outils d’analyse, l’automatisation des processus robotisés, l’intégration et l’interopérabilité dans le cloud et l’émergence de nouvelles interfaces utilisateur (notamment les interfaces mobiles et conversationnelles) deviendront la norme. Avec les plateformes « low code », les fournisseurs de SI pourront se concentrer davantage sur la résolution des problèmes métiers au lieu d’essayer de rattraper la technologie. La situation va évoluer au cours des mois à venir, cela vaut le coup de faire de la veille sur ces sujets.

Découvrez comment la Plateforme Cloud Determine vous permet d’accélérer votre transformation digitale.

Autres articles proposés