[Trophées Décision Achats] Jean-Marie Guieau, (Engie) - "Expliquer la valeur ajoutée de la fonction est un travail de tous les jours !"

Publié par le | Mis à jour le
[Trophées Décision Achats] Jean-Marie Guieau, (Engie) - 'Expliquer la valeur ajoutée de la fonction est un travail de tous les jours !'

CPO de Engie Cofely jusqu'en juillet 2016, Jean-Marie Guieau a pris la tête de la tête du Business Support achats de Engie où il effectue notamment un énorme travail sur le digital avec, notamment, le lancement du nouvel e-procurement d'Engie Cofely.

  • Imprimer

En tant que généticien, Jean-Marie Guieau n'avait, a priori, que peu de chances d'être acheteur. Mais un concours de circonstances, comme il le raconte, l'a amenée à s'intéresser aux achats. "Mon oncle, qui travaillait aux achats de Danone, décrivait ce métier comme passionnant" . Du coup, il s'est intéressé à la question et a rejoint le MAI de Bordeaux. En 1985, il est entré comme acheteur de produits chimiques chez IBM où il est resté deux ans avant de devenir acheteur de composants électroniques au sein de la centrale d'achat européenne d'IBM. "En 1990, raconte-t-il, je suis devenu manager de l'un des quatre départements achats de cette centrale d'achats", avant d'être "chassé" en 1992 par un cabinet de recrutement qui travaillait pour BMS (secteur pharmaceutique).

Il prit alors le direction des achats France, avant de devenir directeur des achats Europe, en 1994. Il quitta ce poste en 1996, après avoir été approché par Johson&Johnson qui cherchait un directeur des achats... avant d'être sollicité, deux ans après par Elyo, filiale de Suez, spécialiste des services à l'énergie. "Elyo n'avais pas de fonction achats organisée. C'est lorsqu'il y a eu des difficultés financières que les responsables se sont préoccupés des achats, comme souvent... ", sourit-il. Il a donc retroussé les manches pour créer une direction achats digne de ce nom "avec une particularité: il s'agissait d'un métier de services, très différent du monde de la production industrielle, avec une grande délocalisation, un grand nombre d'utilisateurs, de commandes fournisseurs et de sous-traitants."

Jean-Marie Guieau avait évolué à ce poste lorsque Suez s'est rapproché de GDF puis lorsque GDF Suez a basculé vers Engie. "Cela faisait 10 ans, il était temps pour moi de changer", raconte-t-il. En juillet 2016, il a alors pris la tête du Business Support achats - "une des business line du centre de service partagé Engie qui recouvre les activités finance, RH, informatique, immobilier, consulting et donc achats généraux et I/T Telecom".

Le digital, "c'est très stimulant"!

Jean-Marie Guieau se dit qu'il a bien fait d'écouter son oncle. Il aime ce métier qui offre "une réelle interaction avec une très grande diversité d'acteurs externes et internes et des besoins toujours renouvelés. Aux achats, on fait rarement plusieurs fois la même chose; on est en perpétuelle recherche d'idées. Il faut être créatif. Et comme j'ai toujours eu la grande chance de travailler en autonomie, j'ai eu l'opportunité de développer mes compétences, de développer des solutions. J'ai toujours eu une grande capacité de décision et d'actions. " Ce qui le fait actuellement vibrer, c'est le digital. "C'est très stimulant!" .

Parmi les multiples initiatives dans ce domaine la plus ambitieuse a été le lancement du nouvel e-procurement d'Engie Cofely. Cette solution permet aux utilisateurs de travailler directement dans le 'cloud' ce qui leur garantit une accessibilité quasi-totale aux travaux que toute la fonction réalise au quotidien. "Du fait du mode saas nous avons acheté un usage plus qu'un outil. Outre l'optimisation au niveau du coût que cela apporte, cette solution, capable de connecter un très grand nombre de personnes entre elles, offre l'avantage d'être plus flexible et de pouvoir évoluer au fil du développement des activités d'Engie Cofely. De l'énergie à la sous-traitance en passant par le matériel d'équipement, Engie Cofely gère de l'ordre de 500.000 commandes par an auprès de 15.000 fournisseurs. Cela conduit à traiter près de 700.000 factures couvrant plus de 1,5 million de références. Le tout pour servir un très grand nombre de clients ", ajoute Jean-Marie Guieau.

"Or ce métier des services à l'énergie qui s'étend jusqu'au FM amène les équipes à être très proche d'eux, y compris physiquement, et implique d'être en mesure d'intervenir très rapidement. L'organisation en place permet de le faire en moins de 30 minutes." C'est donc pour optimiser les multiples flux et faciliter les interconnexions entre les différentes fonctions opérationnelles de l'entreprise que la direction des achats a investi dans le Big Data. Grâce au nouvel outil dont elle s'est dotée elle est capable d'accélérer les traitements, analyser ses données et les partager afin d'améliorer les prestations auprès des clients.

A contrario la principale difficulté de Jean-Marie Guieau est, classiquement, "de faire en sorte que toute la performance achats soit reconnue. Notre activité porte sur tellement de domaines qu'il est difficile de faire appréhender toutes les valeurs ajoutés de la fonction. Il y a différentes manières de les quantifier, les expliquer est un travail de tous les jours !" qu'il mène avec la direction financière. "Nous avons une bonne relation, facilitante, mais le dialogue n'est pas toujours aisé avec les opérationnels parce que l'on n'envisage pas toujours les choses sous le même angle. La meilleure solution dans la durée n'est pas forcément la plus immédiate." Autres partenaires privilégiés de Jean-Marie Guieau: la DG, sponsor indispensable pour progresser et les autres directions métiers. "C'est essentiel pour être impliqué le plus en amont possible, afin d'intervenir dans la définition des besoins et maximiser ainsi la performance au final."

Fiche entreprise:

Engie : Fournisseur de gaz et d'électricité

Equipe: 82 personnes en France et en Belgique

Portefeuille achats: 1milliard en France et 2 milliards au global.


no pic

Aude Guesnon

Rédactrice en chef de décision-achats.fr et de Décision Achats

Après avoir exercé plus de dix ans en tant que réactrice en presse quotidienne, j’ai voulu découvrir un autre pan du métier : je suis devenue secrétaire [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 avril)
Stratégie achats
Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 avril)

Revue de presse achats (semaine du 16 au 20 avril)

Par Marie-Amélie Fenoll

Voici une sélection d'articles parus cette semaine sur le Net, qui vous concernent directement ou indirectement car ayant trait aux achats, [...]

Fonction Achats: De Cost-Killer à Business-Partner augmenté
Stratégie achats
Determine
Fonction Achats: De Cost-Killer à Business-Partner augmenté

Fonction Achats: De Cost-Killer à Business-Partner augmenté

Par Determine via Marketme

Plus que jamais au service de l’entreprise, le rôle des Achats s’intensifie. Le temps du cost-killer est révolu, place au Business-Partner augmenté [...]

[Tribune] Comment réaliser un benchmark interne de vos achats?
Stratégie achats
[Tribune] Comment réaliser un benchmark interne de vos achats?

[Tribune] Comment réaliser un benchmark interne de vos achats?

Par Olivier Wajnsztok, directeur associé du cabinet ­AgileBuyer

Cette méthode trouve toute son importance dans les organisations multisites et / ou multinationales. Car elle va permettre de comparer la performance [...]

La rédaction vous recommande