[Tribune] Vers la fin de la fonction achats ?

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Vers la fin de la fonction achats ?

Les technologies n'ont jamais autant impacté les missions achats. La révolution en cours est celle des données et des possibilités offertes par le big data, même si, aujourd'hui, la qualité des données et leur gouvernance constituent de réels défis pour les acheteurs qui vont devoir se réinventer !

  • Imprimer

Quelles sont les missions de la fonction achats à l'heure actuelle ? Selon nous, les achats ont trois missions-clés :

1 Contribuer à la performance économique de l'entreprise

Les directions générales attendent des achats un impact positif sur la marge opérationnelle, sur le besoin en fonds de roulement (BFR), a fortiori sur la trésorerie. Il s'agit de la mission historique sur laquelle s'est construite la légitimité de la fonction.

2 Gérer les risques

La fonction doit garantir contre les risques de rupture de supply chain, de non-qualité, de non-exécution des termes contractuels, de non-respect des législations, des normes... Les directions générales attendent des achats une sécurisation de la marge opérationnelle et une garantie de non-impact sur les ventes et le cours de bourse. Cette mission de management des risques s'est particulièrement renforcée depuis la fin des années quatre-vingt-dix.

3 Contribuer à la création de valeur globale de l'entreprise, pour le client final et pour l'actionnaire

Il s'agit de favoriser l'innovation, de développer le scouting technologique, d'accélérer le time to market, de soutenir l'entreprise dans sa stratégie RSE... En développant une réelle orientation business, l'enjeu est de contribuer au chiffre d'affaires et non plus seulement à la réduction des coûts. L'enjeu n'est plus seulement de sécuriser le cours de bourse mais de contribuer à la création de valeur.


Mais les technologies n'ont jamais autant impacté les missions des achats. La révolution en cours est celle des données et des possibilités offertes par le big data, même si aujourd'hui, la qualité des données et leur gouvernance constituent de réels défis.

- -L'Internet des Objets va permettre de collecter de l'information précise sur les produits en stock, en cours de transformation, en acheminement, sur la façon dont ils ont été manipulés (températures, hygrométrie...), sur l'usage, l'usure des machines du processus de fabrication... Des capteurs intégrés aux produits vendus vont permettre de remonter des données clients...

- -Les "Web crawlers" vont extraire des informations ciblées du Web sur les mouvements des fournisseurs, les tendances de marchés, les technologies, sur les cours des matières, des monnaies, sur des modifications de législations...

- -Les données disponibles au sein de l'entreprise (historique des prix, prévisions de production, de CA, enquêtes de satisfaction interne, résultats d'études marketing externes, contrats...) vont pouvoir être extraites de documents physiques, d'e-mails, de bases de données...

Lire la suite page 2 - Du descriptive analytics vers le prédictive analytics


Nathacha Tréhan

Sur le même sujet

Quand les acheteurs doivent se vendre
Stratégie achats
Quand les acheteurs doivent se vendre
PHOTOMORPHIC PTE. LTD.

Quand les acheteurs doivent se vendre

Par Mathieu Neu

En quoi consiste exactement la fonction Achats ? Pourquoi est-elle stratégique ? Comment sont justifiées ses décisions ? Le CDAF invite les [...]

[Tribune] Révision du contrat de vente en raison d'imprévus : quelle nouveauté ?
Stratégie achats
[Tribune] Révision du contrat de vente en raison d'imprévus : quelle nouveauté ?
Kzenon - Fotolia

[Tribune] Révision du contrat de vente en raison d'imprévus : quelle nouveauté ?

Par Gérard Picovschi, Selas Avocats Picovschi

Le nouvel article 1195 prévoit que : "si un changement de circonstances imprévisible lors de la conclusion du contrat rend l'exécution excessivement [...]

Quelle méthodologie pour une évaluation des tiers efficace ?
Stratégie achats
Quelle méthodologie pour une évaluation des tiers efficace ?
©momius - stock.adobe.com

Quelle méthodologie pour une évaluation des tiers efficace ?

Par Camille George

Un an après l'entrée en vigueur de la loi Sapin II, les entreprises ont bien compris leurs nouvelles obligations réglementaires en matière d'évaluation [...]

La rédaction vous recommande