En ce moment En ce moment

Revue de presse achats (semaine du 2 au 6 juillet)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse achats (semaine du 2 au 6 juillet)
© ©Creativa Images - stock.adobe.com

Voici une sélection d'articles parus cette semaine sur le Net, qui vous concernent directement ou indirectement car ayant trait aux achats, à la supply, à la RSE, à la relation fournisseurs, au management, aux RH, etc. Bonne lecture!

  • Imprimer

Distribution: Carrefour et Tesco annoncent un partenariat stratégique sur les achats

Le distributeur français Carrefour et Tesco, le numéro un britannique des supermarchés, ont annoncé lundi leur intention de signer un partenariat stratégique portant sur les achats en commun de produits pour leurs marques propres (MDD) et de biens non marchands. Il s'agit du troisième partenariat d'ampleur signé par l'enseigne française en six mois, après ceux avec le géant chinois Tencent et l'Américain Google. Pour Carrefour, dont l'assortiment en magasins comporte environ 25% de produits en MDD, négocier avec Tesco auprès des grands industriels pour mutualiser leurs achats permettra non seulement de réduire les coûts mais également de faire passer ce pourcentage à 33%, deux objectifs annoncés par son PDG Alexandre Bompard, le 23 janvier, dans le cadre de son plan stratégique. >> Lire l'article complet sur le site Challenges

Le pari canadien d'Airbus

L'avionneur européen a pris le contrôle du programme d'avions C-Séries développé par Bombardier. Une opération stratégique majeure. Annoncé à l'automne 2017, le deal avait fait l'effet d'un véritable coup de tonnerre dans le ciel relativement paisible de l'aéronautique : il mettait fin au rêve du constructeur canadien de s'imposer comme n° 3 mondial, derrière Airbus et Boeing, avec un programme, orgueilleusement baptisé de la lettre C, prétendant concurrencer l'A320 et le B737, les deux produits les plus prisés des compagnies aériennes. Pour réussir son pari, Airbus compte sur son expérience de la montée en puissance du programme A350 et de la gestion des déboires de l'A380. L'avionneur a dépêché à Montréal parmi les meilleurs de ses équipes et les a placés aux postes clefs, notamment les ventes et les achats. >> Lire l'article complet sur le site L'Expansion https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/le-pari-canadien-d-airbus_2021537.html

Les nouveaux horizons de l'alliance Auchan-Casino-Metro

Auchan et Casino, accompagnés de Metro et Schiever, mettent en place une série de nouvelles alliances à l'achat, en France et à l'international, baptisées Horizon. Les MDD, mais aussi les filières agricoles, sont au coeur de ce mouvement. Il va falloir remettre ses fiches à jour en matière de centrales d'achats. Terminé les Inca-A et autres Alliance, et place à Horizon, le nom qui va chapeauter les nouvelles structures communes de Casino et Auchan en matière d'achat, mais pas seulement. >>Lire l'article complet sur le site LSA https://www.lsa-conso.fr/les-nouveaux-horizons-de-l-alliance-aux-achats-auchan-casino-metro-analyse,292336

Francap va confier ses achats de grandes marques à Intermarché

Francap distribution, qui fournit de nombreux magasins de proximité et grossistes régionaux, va confier ses achats de marques nationales et internationales à Intermarché à compter du 1er janvier. Ce qui permettra à Intermarché de représenter, en termes de volume d'achat, 16% de part de marché sur le périmètre des PGC. Après avoir quitté l'alliance aux achats avec Casino début avril , Intermarché s'est retrouvé seul dans la course à la consolidation. Mais la situation n'aura pas duré très longtemps. >> Lire l'article complet sur le site LSA

Commande publique

Auvergne-Rhône-Alpes crée sa propre centrale d'achat

Vingt-sept millions de repas sont servis chaque année dans les restaurants collectifs d'Auvergne Rhône-Alpes. Éleveurs et agriculteurs du cru ne sont donc pas indifférents à la création d'une centrale d'achat maison par le conseil régional dont l'objectif est d'atteindre 60% d'approvisionnement local en circuit court. La centrale va bien évidemment leur offrir un bien meilleur accès aux marchés publics et aux commandes des lycées de la région, mais pas uniquement puisque tous les acheteurs publics pourront en être adhérents. >> Lire l'article complet sur le site Achatpublic

SNCF : tensions en interne sur la future organisation

En théorie, le groupe public devra être plus intégré, pour gagner en efficacité. Mais tout le monde, en interne, n'a pas la même idée sur le sujet. Depuis la réforme de 2014 , le groupe public est constitué de trois établissements publics (Epic) : SNCF Réseau, le gestionnaire des infrastructures, voisin avec SNCF Mobilités, la compagnie chargée de faire circuler les trains, les deux étant coiffés par un Epic de tête baptisé... SNCF, chargé du pilotage de l'ensemble. La nouvelle loi pose un nouveau cadre : au 1er janvier 2020, la SNCF deviendra une société nationale à capitaux publics, celle-ci détenant deux filiales, SNCF Réseau et SNCF Mobilités. Quelle doit être la liberté laissée à SNCF Réseau ? Mêmes interrogations sur le rôle de la société mère. Ces sujets préoccupent les dirigeants concernés, mais aussi leurs équipes : les gains de productivité se feront notamment par la suppression des doublons repérés dans les fonctions support. La future organisation déterminera où se feront les coupes. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Commande publique

Dépense publique : Comment Macron a fait plier les collectivités

La signature à 70% des pactes financiers entre l'Etat et les 322 plus grosses collectivités locales, révèlent de la double victoire d'Emmanuel Macron contre les territoires. A la fois financière et politique. La guerre des territoires est déclarée. Mardi 3 juillet, les belligérants représentés par Dominique Bussereau de l'Assemblée des départements de France, Hervé Morin des Régions de France et François Baroin de l'Association des maires de France, ont présenté leur front de résistance : ils refusent de se plier au " diktat " de l'Etat, qui impose aux 322 collectivités dont le budget dépasse 60 millions d'euros de s'engager à maîtriser leurs dépenses de fonctionnement. Ils avaient jusqu'au 30 juin pour signer ces " pactes financiers " : ne pas dépasser 1,2% de hausse annuelle moyenne, pour atteindre sur la durée du quinquennat les 13 milliards d'économies promises par Macron à Bruxelles. Pour les collectivités dociles, la réussite du contrat donnera un coup de pouce à leurs investissements. Quant aux récalcitrantes qui dépenseraient plus que l'objectif imposé par le Préfet, la totalité du dépassement leur sera dégrevée dès l'exercice suivant (contre 75% seulement pour les signataires).>> Lire l'article complet sur le site Challenges

Contrats financiers : qui a refusé de signer avec l'Etat ?

Après le bilan chiffré, le bilan nominatif. Le gouvernement vient de publier la liste des collectivités qui ont accepté de signer un contrat financier avec l'Etat, précisant à quelle date et à quel taux. Mais le document détaille également les noms de celles qui ont refusé de s'engager dans la démarche... Qui sont les bons et les mauvais élèves de la contractualisation ? Le gouvernement semble vouloir apporter la réponse en diffusant la liste des collectivités qui ont signé ou refusé de signer avec l'Etat un contrat financier limitant l'évolution de leurs dépenses de fonctionnement pour 2018-2021.
>> Lire l'article complet sur le site La Gazette des communes

Les délais minima réglementaires de remise des plis en appel d'offres insuffisants ?

Dans le cadre d'une procédure formalisée, les délais minima fixés par le décret relatif aux marchés publics sont-ils suffisants, en soi, pour permettre aux entreprises d'élaborer leurs dossiers ? Il ressort d'une ordonnance du TA de Guadeloupe, concernant un contentieux entre la communauté d'agglomération du Nord Grande-Terre et des candidats évincés, que le nombre de jours minima prévu n'était pas forcément adapté à la passation. Le Conseil d'Etat, saisi du litige, va devoir apporter sa pierre à l'édifice.
>> Lire l'article complet sur le site Achat public


RSE

Avec son nouvel outil SPOT, L'Oréal met la RSE au coeur de son innovation

D'ici à 2020, 100 % des produits L'Oréal présenteront un profil environnemental ou social amélioré. Pour réussir sur un périmètre aussi large, le groupe mise sur un outil d'évaluation et de suivi qu'il a mis deux ans à élaborer. Baptisé SPOT, il permet de visualiser très rapidement les points d'amélioration d'un produit. Sa méthodologie s'appuie sur 14 critères de durabilité allant des émissions de gaz à effet de serre en équivalent CO2 aux conditions de travail des collaborateurs en passant par la relation avec les communautés locales. Tout le cycle de vie, de la production de matières premières jusqu'à sa fin de vie, est passés au crible par le biais de ces indicateurs. Puis, ces éléments sont croisés avec toutes une multitude de bases de données mesurant les risques environnementaux, sociaux et sociétaux des matières ou des zones géographiques. >> Lire l'article complet sur le site Novethique

Les engagements volontaires vont permettre d'incorporer plus de 600 kt de matières plastiques recyclées (MPR) en 2025

Alors que le Gouvernement vient de dévoiler les engagements volontaires pour la mise en oeuvre de la feuille de route sur l'économie circulaire, la Fédération de la Plasturgie et des Composites et les entreprises se mobilisent. Aujourd'hui, le coût des matières plastiques recyclées est généralement inférieur de 10 à 20% par rapport aux matières vierges, avec des propriétés similaires. La Fédération compte inciter les industriels à franchir le pas de l'utilisation quotidienne de MPR et soutenir les engagements volontaires. Elle va notamment lancer un outil d'autodiagnostic en ligne dès octobre 2018, permettant aux 4 000 chefs d'entreprise d'évaluer la maturité environnementale de leur entreprise, de mesurer leur positionnement dans les approvisionnements durables et de les aider dans leurs prises de décisions. >> Lire l'article complet sur le site La Plasturgie


IT

Cegid revoit son portefeuille pour doubler ses recettes

En se concentrant sur trois catégories de logiciels, le nouveau directeur général entend franchir le cap des 600 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021. L'objectif? Passer à une vision plus industrielle pour devenir un acteur mondial. Pascal Houillon, directeur général de l'éditeur, estime pouvoir accélérer la croissance des revenus en concentrant les investissements sur trois marchés : les logiciels destinés aux directions financières (gestion des ressources - ERP -, trésorerie...), ceux conçus pour les directions des ressources humaines (édition de fiches de paie, suivi de carrières, etc.) et ceux adressés au secteur de la distribution (analyse des stocks, relation client...). >> Lire l'article complet sur le site Les Echos


Traçabilité : Carrefour déploie la technologie de la blockchain à la filière de la tomate

Et de deux. Après le lancement de sa blockchain du poulet (poulet d'Auvergne Filière qualité Carrefour) en mars dernier, le distributeur déploie cette technologie sur une nouvelle filière : la tomate filière qualité Carrefour. Avec la technologie de la blockchain qui oblige chaque acteur de la chaine d'approvisionnement à renseigner les informations de traçabilité, le consommateur dispose en bout de chaine via un QR Code apposé sur l'étiquette du produit de toutes les informations relatives au produit : l'origine de la tomate, le nom du producteur, le mode de culture, la date de plantation. Pour les producteurs, il s'agit de valoriser leur savoir-faire local et leur engagement à mieux produire. Pour le distributeur, il s'agit de faire un pas de plus vers la transparence et la traçabilité. >> Lire l'article complet sur le site LSA

Supply Chain

Un robot pour débrider les pneus rechapés Bridgestone

C'est une machine robotisée unique au monde. Installée dans l'usine de Chaponost (Rhône) de la Société lyonnaise et bressane de rechapage (SLBR), filiale du groupe Bridgestone. Ce robot de marque Kuka permet de réaliser automatiquement le débridage des carcasses de pneus de poids lourds, à grande vitesse et avec une grande précision. Il peut réaliser 90 % des interventions effectuées jusqu'à présent par des opérateurs, l'entreprise ayant fait le choix de conserver un "jugement humain" pour les 10 % restantes. Pour le groupe, la ise en oeuvre de cette technologie sera génératrice de gains de productivité et de qualité. >> Lire l'article complet sur le site Usine Nouvelle https://www.usinenouvelle.com/article/un-robot-pour-debrider-les-pneus-rechapes-bridgestone.N715619


Mobilité / Fleet

Loi d'orientation des mobilités : cinq mesures pour faciliter le financement des infrastructures

Création de sociétés anonymes par les collectivités locales, lancement de Route nationale de France, mise en place d'établissement public pour financer des projets locaux... toutes ces mesures font partie du projet de loi d'orientation des mobilités (LOM), en cours d'arbitrage, et qui vise à " faciliter le financement des mobilités, garantir la modernisation de la gestion des infrastructures et autoriser la mise en place de sociétés de projet ". Pour y parvenir, l'Etat prévoit de mettre en place plusieurs mesures. Toutes ne sont pas encore arbitrées et font l'objet de négociations serrées entre le ministère des Transports et Bercy. >> Lire l'article complet sur le site Le Moniteur

Bolloré se voit en tête de pont logistique d'Alibaba en Europe, voire en Afrique

Les deux groupes vont explorer des pistes de partenariat dans leurs activités de transport et de logistique. Mais aussi dans l'autopartage et le stockage d'énergie. Des annonces faites conjointement, ce lundi à Paris, par le géant chinois de l'Internet Alibaba et le groupe Bolloré, une seule, mais non des moindres, a un contenu concret : celle relative à l'achat par le Français des services informatiques d'Alibaba Cloud pour le stockage de ses données, en dehors, pour l'instant, de celles de Vivendi. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos


Travel

GBTA France : il n'y a plus de travel managers !

Derrière ce titre provocateur, au trait un peu forcé, se cache sans doute les évolutions en cours au sein du travel management. A l'occasion de la Masterclass de la GBTA, ce jeudi 28 juin à Paris, Stéphane Vallageas, Strategic Sourcing Manager chez Pitney Bowes et actuel Président France de l'association, n'a pas manqué de rappeler les enjeux qui attendent les acheteurs voyage. Pour Christophe Drezet d'Epsa, "il ne faut plus parler de Travel Management Compagnie mais de TSC, Travel Services Compagnie". Un regard plus nuancé de Guillaume Bizet d'Areka Consulting qui préfère évoquer les notions fortes de partenariats entre les acheteurs et les fournisseurs : "il faut apprendre à codévelopper ensemble pour atteindre les objectifs fixés". >> Lire l'article complet sur le site Déplacements pros


RH / Carrière et autres...

8 comportements qui vont tuer votre carrière (à bannir à tout prix)

De nombreux facteurs ou actions peuvent compromettre votre carrière. L'erreur de bonne foi peut s'avérer souvent grave et vous coûter une augmentation, un emploi, une relation de travail ou votre réputation. Mieux vaut éviter ces comportements néfastes qui nuisent à votre carrière si vous n'y prêtez pas attention. 1 - Trop promettre et ne pas tenir, 2 - Vous complaire dans l'autosatisfaction, 3 - Laisser la peur du changement vous paralyser, 4 - Se laisser submerger par l'enflure de l'ego, 5 - Manquer de hauteur de vue, 6 - Vous laisser envahir par la négativité, 7 - Souffrir d'une faible intelligence émotionnelle, 8 - Intriguer dans les couloirs. >> Lire l'article complet sur le site Cadre dirigeant

Déléguer plus vite que son ombre : bonne ou mauvaise chose pour faire avancer son projet ?

Tout chef d'entreprise doit réussir à combattre une frustration bien connue : vouloir tout faire soi-même pour être certain que ce soit bien fait. Or, le management délégatif intervient dès la création de l'entreprise et se poursuit tout au long du développement de celle-ci. De surcroît, plus une société est importante, plus le chef d'entreprise sera forcé de déléguer s'il ne veut pas se voir enseveli par une trop forte centralisation des procédures. Attention, la structure de l'entreprise peut être un frein à la bonne délégation si son organisation est transversale et non pyramidale. En effet, il est toujours nécessaire de savoir avec exactitude qui est responsable de quoi. >> Lire l'article complet sur le site Dynamique mag

On aime parler de nous parce que ça nous fait le même effet que le coït ou la coke

Mais pourquoi parler de nous nous passionne autant ? Dans un monde en pleine mutation, nous pourrions tout aussi bien nous enthousiasmer pour l'intelligence artificielle, les mutations de la com' interne ou un hypothétique come back d'Ophélie Winter. Mais non. Nous sommes passionnés par nous-même. Il y a une explication simple au fait que nous aimions parler de nous : nous nous sentons bien lorsque nous le faisons. Au point de titiller les mêmes zones du cerveau que lorsque nous coïtons, prenons de la cocaïne ou que nous mangeons (attention record de "i" tréma dans cette phrase). Parler de nous est, en quelque sorte, une drogue, comme les likes des réseaux sociaux. >> Lire l'article complet sur le site de l'ADN

Comme Padmé Amidala dans Star Wars, devenez un chef visionnaire

Chacun de nous est un leader en puissance. Mais la manière de diriger diffère selon les individus. Cette fois-ci, décryptons le style de la reine Amidala dans Star Wars. Dans cette histoire à fort taux de testostérone, le personnage de Padmé est très intéressant. C'est une dirigeante qui sait fédérer, trancher, qui assume les conséquences de ses actes ; un chef au pouvoir fort, à l'autorité marquée. Loin d'être une femme politique faible ou incapable de décider, Padmé sait très bien ce qu'elle veut. Mais son leadership n'est pas exclusivement attaché à la force et à la puissance, donc à la seule dimension masculine. Elle gouverne avec douceur, bienveillance et humanité, elle sait négocier. Exerçant un pouvoir ouvert et à l'écoute, elle autorise le dialogue et ne craint pas de voir son autorité remise en cause par un défi. >> Lire l'article complet sur le site Capital

la rédaction

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet