En ce moment En ce moment

Politique RSE : Legrand privilégie le binôme acheteur/expert QSE en interne

Publié par le - mis à jour à
Politique RSE : Legrand privilégie le binôme acheteur/expert QSE en interne

Même sensibilisé à la RSE, un acheteur ne peut pas avoir une compétence technique aussi pointue qu'un expert Qualité Sécurité Environnement (QSE), c'est pourquoi le groupe Legrand privilégie le travail d'équipe pour ancrer la démarche dans ses pratiques achats.

  • Imprimer

Le groupe Legrand, acteur mondial de l'industrie électrique et numérique, totalise sept business units, près de 100 sites de production dans le monde ... autant dire que la politique RSE, qui intègre depuis 2014 la cartographie des risques, est particulièrement cadrée. Au niveau des achats, le groupe a déployé une démarche d'achats responsables notamment en matière de suivi et d'accompagnement des fournisseurs.

Au sein de la direction des achats du groupe, Legrand a confié la gestion des achats responsables à Élisabeth Jolly, responsable des achats durables. "Je trouve intéressant de rester dans sa fonction achats avec le point de vue et l'approche achats tout en ayant un lien fonctionnel fort avec la direction RSE", explique-t-elle. Une feuille de route RSE a donc été déployée entre autres dans les process achats, sur la période 2014-2018, avec comme objectif principal l'obligation de mettre en place un plan d'actions sur l'ensemble des fournisseurs sensibles. L'analyse a été menée par familles d'achats et par process avec une attention particulière dans un premier temps sur les achats de production, stratégiques pour le groupe. "L'idée est de pousser la notion d'entreprise élargie. La responsabilité d'une entreprise ne s'arrête plus aux portes de son usine", estime Karine Alquier-Caro, directrice achats groupe.

La méthodologie de ciblage RSE est la suivante : une analyse de la situation des fournisseurs par famille d'achats permet de quantifier le nombre de fournisseurs sensibles selon deux catégories : le risque environnemental et celui dépendance économique "ce qui représente un risque à fort enjeu lorsque cela concerne des fournisseurs installés dans des pays à risques en termes de RSE", souligne Élisabeth Jolly. Les audits documentaires permettent ensuite de prioriser les audits sur sites. Afin de mener ces derniers à bien, Legrand a pris le parti de développer autant que possible un binôme achats/expert QSE en travaillant par zones géographiques. "Les experts Qualité Sécurité Environnement sur nos sites sont les plus à mêmes de mener ce type d' audits. On ne peut pas faire d'un acheteur un " super héros " de la RSE. Donc, au même titre qu'on a créé les binômes acheteurs/qualiticiens il y a quelques années pour auditer les process qualité chez les fournisseurs, naissent aujourd'hui de nouveaux binômes spécialisés dans le suivi RSE. Ce travail d'équipe permet d'ancrer la démarche dans nos pratiques", détaille Élisabeth Jolly.

Cette nouvelle mécanique demande beaucoup de communication et de pédagogie. "Ces experts ne sont pas naturellement rattachés aux achats. Ce mouvement n'est pas inné et demande quelques évolutions d'organisation ", note Élisabeth Jolly, qui travaille avec plus de 20 pays dans lesquels Legrand possède des usines et des sous-traitants locaux. De même, comme le groupe réalise toutes ses actions de contrôle et d'accompagnement en interne, il a souhaité s'assurer de la qualité de sa démarche. "Nous avons travaillé avec Bureau Veritas et la méthodologie d'audits sociaux SMETA pour challenger et évaluer notre propre méthodologie d'audit sur quelques fournisseurs en Chine et en Inde. Cela nous a donné un point de comparaison afin de dégager de nouveaux axes d'amélioration", annonce la responsable des achats durables. Des critères qui seront pris en compte dans la future feuille de route en cours d'élaboration. Et afin d'accélérer l'implication du plus grand nombre, la performance du process RSE est déjà mesurée et déclinée dans les objectifs individuels des différents acteurs.

A lire également :

Mieux évaluer et gérer les risques RSE/HSE des fournisseurs

RSE : 7 clés pour engager la transformation

Quand le Groupe Rocher développe une politique achats durable et responsable sur la noix de macadamia

[Point de vue] Acheteur/technicien : un binôme gagnant


La rédaction vous recommande

Sur le même sujet