En ce moment En ce moment

Les besoins en management de transition, révélateurs de l'évolution des métiers achats

Publié par le - mis à jour à
Les besoins en management de transition, révélateurs de l'évolution des métiers achats
© JPS - Fotolia

Le manageur de transition a une vision extérieure et globale tout en ayant "les mains dans le cambouis" en travaillant avec les équipes opérationnelles. Voici l'éclairage d'Alexis Soudoplatoff, responsable de la practice industrie et services BtoB chez Robert Walters Management de Transition.

  • Imprimer

Les consultants spécialistes du management de transition qui interviennent sur différents projets, dans différentes entreprises et secteurs d'activité, sont bien placés pour se rendre compte des évolutions métier au sein des organisations achats.

"Ces derniers temps nous n'avons eu aucune mission de restructuration mais uniquement des missions de développement. Dans un contexte d'augmentation de l'activité, la tendance est à la "reprise en main du service achats". On sort de plusieurs années de restriction des dépenses que ce soit en centrale ou sur site et désormais la reprise d'activité créé un besoin de réorganisation", explique Alexis Soudoplatoff, responsable de la practice industrie et services BtoB chez Robert Walters Management de Transition. La tendance globale dans l'industrie et les services est au renforcement de la fonction achats.

"Les entreprises externalisent et sous-traitent de plus en plus de choses, il y a donc un fort besoin en coordination de gestion de projets liés au changement". Pour ce faire, les organisations ont besoin d'acheteurs experts très pointus. "On trouve de plus en plus un numéro 1 plutôt généraliste qui aura une vision globale et une expertise, non pas sectorielle, mais par typologie d'achats. Son rôle sera, entre autres, d'être le manageur communiquant qui fait le lien avec la direction générale et des acheteurs experts, ces derniers fréquemment cumulent une double expertise à la fois sectorielle et par nature d'achat". Donc moins d'organisationnel et plus d'opérationnel.

Les achats en soutien à l'activité

Concernant le rôle des achats, on entend désormais moins parler d'économies à tout va que de contribution à la performance de l'entreprise. "L'objectif de l'acheteur expert est de contribuer au bon fonctionnement de l'entreprise et à l'amélioration de sa profitabilité". D'une période de rationalisation et de réduction des coûts féroce on passe doucement à des objectifs de soutien à l'activité. Acheter mieux pour vendre plus donc. "En effet, nous sommes maintenant sur des problématiques de rentabilité, d'optimisation de délais de production et de livraison, ou encore de développement de l'avantage concurrentiel, auxquelles les achats doivent contribuer le mieux possible."

Lire la suite page 2 - Des changements liés à l'externalisation


La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet