En ce moment En ce moment

FM et co-traitance : une (grande) histoire d'amour

Publié par le - mis à jour à
FM et co-traitance : une (grande) histoire d'amour
© Kalinovsky Dmitry,2013

La co-traitance est une pratique très répandue dans les prestations de Facility Management. Quels en sont les avantages et les inconvénients? Explications.

  • Imprimer

Quels sont les avantages et les inconvénients de la co-traitance? Et comment co-traiter dans une relation gagnant-gagnant avec ses prescripteurs? Tel était le sujet d'une table ronde sur le salon Handicap, Emploi & Achats Responsables le 28 mai dernier au Palais des Congrès de Paris.

FM et co-traitance : une histoire d'amour

La co-traitance est une pratique très répandue dans les prestations de Facility Management. A l'image du groupe de luxe LVMH ou de la Société Générale. Ainsi, chez LVMH, la co-traitance est utilisée sur des prestations comme le standard téléphonique avec Phone Régie ou sur de la propreté avec GSF. "Depuis 2 ans, nous avons recours à la co-traitance car nous cherchons à intégrer les ESAT et les EA dans des contrats importants. Mais en raison du problème d'assise financière de ces entreprises du secteur protégé, nous permettons à nos partenaires prestataires d'intégrer un partenaire handicap comme Phone Régie qui emploie une personne en situation de handicap pour une mission d'accueil téléphonique sur son standard", explique Gregory Rouca, directeur des services généraux au sein de LVMH.

A l'exemple du groupe de luxe, un premier argument avancé par les acheteurs pour la mise en place d'un contrat de co-traitance est celui du manque d'assise financière des entreprises du secteur adapté. Un constat que partage Christine Auclair, directrice des opérations au sein de l'Association pour l'insertion et la réinsertion professionnelle et humaine des handicapés (ANRH) qui compte plus de 1800 collaborateurs, 20 EA et 4 ESAT : "Il existe deux freins majeurs dans le recours à la co-traitance : la surface financière des répondants qui n'est pas suffisante mais aussi le fait d'avoir une réponse nationale à un appel d'offres".

Pour une montée en compétence des salariés en situation de handicap

Pour elle, la co-traitance doit être un tremplin pour une montée en compétence des collaborateurs en situation de handicap. Et de citer l'exemple de la co-traitance dans un domaine comme l'éditique avec la possibilité de former les salariés en situation de handicap sur de a maintenance de premier niveau. Même son de cloche pour Gregory Rouca, directeur des services généraux chez LVMH : , "l'important est de faire évoluer les travailleurs handicapés au sein de LVMH mais aussi dans l'entreprise prestataire". Ainsi, sur 18 personnes travaillant dans le cadre de ce type de contrat de co-traitance, au final 4 collaborateurs ont été embauchés par LVMH ou l'entreprise prestataire sur des postes allant du magasinier à la secrétaire.

Pour traiter un sujet de co-traitance, différentes fonctions sont concernées. Ainsi, sur l'ensemble des appels d'offres, la direction juridique, la direction achats mais également la direction RSE sont impliquées. Et pour assurer la réussite d'une co-traitance, Christine Auclair de l'ANRH insiste sur le fait d'associer dès le montage de l'appel d'offres l'ESAT ou l'EA. "Car l'entreprise n'a pas toujours connaissance de ce que fait l'ESAT ou l'EA. Les travailleurs en situation de handicap ne sont pas que des gens qui tondent le gazon. Il faut aller plus loin sur des missions techniques".

Lire la suite en page 2 : les dangers du délit de marchandage




Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet