Nike devient le nouvel équipementier de l'équipe de France de football

Publié par le

En proposant 42 millions d'euros par an, l'équipementier américain a remporté l'appel d'offres portant sur la période 2011-2018 au détriment du partenaire historique des Bleus, Adidas, et d'Airness.

  • Imprimer

Les Bleus, champions du monde du prix du maillot. L'équipementier américain Nike a remporté vendredi 22 février l'appel d'offres lancé par la Fédération française de football (FFF). La marque à la virgule fournira les maillots de l'équipe de France de football pour la période 2011-2018, et versera pour cela plus de 42 millions d'euros par an. Un record. En 2005, Umbro avait défrayé la chronique en équipant l'équipe anglaise de football pour un montant annuel de 30 millions d'euros. Adidas, le partenaire des Bleus depuis 1972, verse annuellement 10 millions d'euros depuis 2004, date de l'attribution du précédent marché.

La Fédération française de football (FFF) a retenu Nike au terme d'une consultation engagée le 3 janvier dernier, et adressée à dix grands équipementiers internationaux. Le cahier des charges de la FFF (association reconnue d'utilité publique) contenait notamment les besoins en équipement de toutes les sélections nationales, les processus de commande, de livraison et de stockage, etc. À la date fixée du 13 février trois entreprises ont remis une offre à la Fédération : Adidas, Nike et Airness. "Après analyse approfondie des offres, il est apparu que les trois offres répondent de façon complète, détaillée et convaincante au cahier des charges (...)", explique la FFF dans un communiqué. "L'offre de Nike s'établit comme l'offre financièrement la mieux disante, et le montant de cette offre est supérieur au prix de réserve déposé chez un huissier (...) avant la remise des offres", peut-on également lire.

Nike versera à la Fédération une contribution financière garantie de 320 M€ sur la durée du contrat (sept saisons et demie entre 2011 et 2018), soit une moyenne de 42,66 M€ par saison. A cette contribution, s'ajouteront une dotation en équipement de 2,5 M€ par saison complète, et des primes liées aux performances de l'équipe de France lors des phases finales de la Coupe du Monde et de l'Euro.

 

Sur le même sujet

Les femmes prennent-elles le pouvoir aux achats ?
RH
Les femmes prennent-elles le pouvoir aux achats ?

Les femmes prennent-elles le pouvoir aux achats ?

Par Aude Guesnon

Le point de vue de Agnès Moreau, directrice des achats de Bouygues Télécom, Ahlem Hamdi, directrice des achats de Radio France, Emeline Trumeau, [...]

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
RH
[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?
Bank-Bank - Fotolia

[Tribune] Que risque un salarié à dénigrer son employeur ?

Par Nicolas Léger

Entre liberté d'expression et lien de subordination, tout est affaire de mesure et de circonstances. La critique émise par le salarié peut, [...]

Les sept fondamentaux du management bienveillant
RH
Les sept fondamentaux du management bienveillant
konradbak - stock.adobe.com

Les sept fondamentaux du management bienveillant

Par Jean-Pierre Lehnischi

"Il n'est de richesse que d'hommes" aimait à dire l'économiste Bodin. Capital, structure matérielle, personnel : voilà le triptyque gagnant [...]

Recrutement prédictif : 3 erreurs à ne pas commettre
RH
Recrutement prédictif : 3 erreurs à ne pas commettre
Gaj Rudolf

Recrutement prédictif : 3 erreurs à ne pas commettre

Par Eve Mennesson

Le recrutement prédictif consiste, par le biais de tests, à trouver les candidats dont les compétences sont exactement celles recherchées par [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]