En ce moment En ce moment

Le challenge de la digitalisation des achats au Crédit Agricole

Publié par le - mis à jour à
Le challenge de la digitalisation des achats au Crédit Agricole

En quoi la digitalisation d'une direction achats est-elle un levier de performance de l'entreprise? Quelles sont les étapes clés d'un tel chantier? Cas d'école du Crédit Agricole.

  • Imprimer

"Digitaliser vos achats c'est vous construire un exosquelette pour doter votre direction achats d'acheteurs augmentés", explique Bruno Cracco, Managing Partner, au sein du cabinet de consultants en innovation Bengs, en préambule d'une matinée consacrée à "Doper sa performance grâce à la digitalisation des achats" le 15 février dernier.

La digitalisation des achats est un sujet en vogue. C'est le défi que s'est lancé le Crédit Agricole dès le mois de mars 2017 dans le cadre du plan d'entreprise baptisé "Ambition 2020 ". Un chantier de digitalisation qui s'inscrit dans le cadre plus global d'une contribution des achats à l'effort du groupe Crédit Agricole.

Passer à la version 8 d'Ivalua

La direction achats groupe date seulement de fin 2010. "Avant les achats n'étaient pas structurés et beaucoup de métiers faisaient des achats sans le savoir. Donc c'était quelque part une opportunité", détaille Maxime Genestier secrétaire général de la direction achats groupe du Crédit Agricole. Le CPO est désormais rattaché au directeur général adjoint du Crédit Agricole SA. Un poste de CPO rattaché auparavant à la DSI. Au final, "le groupe Crédit Agricole agit sur deux leviers, une gouvernance achats groupe renforcée pour accélérer les synergies et une solution digitale achats commune", souligne le secrétaire général.

Cette nouvelle solution digitale commune est réalisée de bout en bout et non pas uniquement sur une partie de la chaîne de valeur comme les appels d'offre, etc... Cela s'est fait en lien avec le passage à la version 8 d'Ivalua. Une opportunité que la DA a saisi pour embarquer l'ensemble des filiales concernées. "La v8 a d'abord été déployée en 2015-2016 au sein de la holding dont la spécificité est de compter beaucoup de directeurs généraux. "Une petite révolution" car peu de commandes possédaient leurs factures. Or, aujourd'hui, après 2 ans, plus de 90% des factures ont une commande associée", détaille Maxime Genestier du Crédit Agricole.

La DA a fait le choix de commencer par les plus grosses filiales. A l'issue d'un appel d'offres, elle retient le cabinet Bengs, cabinet de conseil qui se veut incubateur d'innovation et accompagne les entreprises dans la conduite du changement, pour l'accompagner dans ce chantier. Un cabinet est certifié Ivalua.

Du e-learning pour accompagner le changement

Comme dans toute conduite du changement un volet accompagnement des collaborateurs a été mis en place. Une formation en e-learning a été proposée avec 3 modules sur la conduite du changement pour la population des acheteurs, des valideurs et des prescripteurs.

Pour Sylvain Piccini, senior manager chez Bengs : "le co-pilotage se doit d'être agile et collectif. Par exemple, une filiale possédait un outil en interne spécialement conçu pour les prestations intellectuelles comme par exemple le fait de tracer les intervenants. Un outil qui n'existait pas dans Ivalua. En 2 mois, ce nouveau module a été intégré et mis en oeuvre dans Ivalua pour d'autres filiales".

Lire la suite en page 2 : un an après, 10 filiales déployées

Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet