En ce moment En ce moment

Trois clés de motivation pour engager vos équipes

Publié par le | Mis à jour le
Trois clés de motivation pour engager vos équipes

Comment motiver ses équipes ? De ce sujet universel, les médias anglo-saxons dégagent trois tendances pour maintenir l'engagement de ses équipes : l'autonomie, la responsabilisation, et une vue globale de son action. Tour du web qui vous fait notamment plonger au coeur de la NBA.

  • Imprimer

Et si le manque d'engagement de vos collaborateurs était dû à un phénomène biologique ? C'est ce qu'affirme le magazine britannique Management Today, qui explique que la plupart des missions en entreprise désactivent le "système de recherche" du cerveau, qui nous conduit à explorer notre monde, chercher un sens à ce qui nous entoure, développer de nouvelles compétences et nous intéresser à de nouveaux sujets. En effet, la bureaucratie et le management traditionnel tendent à réfréner cette tendance pour induire les salariés à suivre des règles établies, ce qui en retour crée un manque d'engagement. Dès lors, la solution consisterait donc à libérer ses équipes des missions répétitives et les aider dans leur créativité.

Lancer un défi tout en stimulant l'autonomie

Parfois vous pouvez motiver en ne faisant rien du tout

Stimuler le besoin de créativité et de nouveaux défis a été l'un des objectifs de Steve Kerr, l'entraineur de l'équipe de basket californienne des Golden State Warriors. Confronté à une perte de vitesse et de motivation de son équipe pourtant en tête de la NBA et deux fois championne ces trois dernières saisons, il a décidé de laisser ses joueurs s'entrainer eux-mêmes, confiant ses différentes missions (échauffement, entrainement, causerie de quart temps) à plusieurs joueurs. L'équipe a donc dû se livrer à un exercice auquel elle n'était pas habituée, et a gagné le match par 46 points d'écart. Une situation qui lui a permis aussi de développer de nouvelles compétences, souligne le magazine Inc. Compétences qui ont pu être acquises car l'entraineur a opéré un changement radical dans l'organisation, obligeant les joueurs à s'adapter à une situation nouvelle et à développer de nouvelles compétences, tout en se sentant plus responsables des résultats de l'équipe. Les joueurs ont commencé à beaucoup plus communiquer entre eux, alors qu'auparavant c'étaient l'entraineur et ses assistants qui faisaient le relai. Et ils se sont mis à considérer sous un nouvel angle la stratégie dans son ensemble et leur façon individuelle de jouer. "Les plus grands leaders savent que parfois, vous pouvez réussir [à motiver votre équipe] en vous mettant en retrait et en ne faisant rien du tout".

Aider ses équipes à se responsabiliser

Aligner les tâches avec les personnalités

Confier plus de responsabilités à un collaborateur assouvit le besoin de nouveautés de son cerveau. Une étude parue dans le Journal de psychologie appliquée montre d'ailleurs que quand les salariés sont volontaires pour effectuer des tâches qui dépassent leur ordre de mission, les performances de l'entreprise s'en ressentent. Mais pour motiver ses équipes à prendre cette voie, il faut s'assurer que ces tâches supplémentaires sont enrichissantes pour eux et correspondent à leur personnalité, explique un article de la Harvard Business Review : quelqu'un qui ne supporte pas les réunions mais se sent obligé d'y assister ne sera pas motivé ni performant, alors que si on allège ses obligations cela peut lui permettre de se concentrer sur du coaching qui le motivera plus s'il a le sens du contact. Connaître les motivations profondes de ses équipes permet d'aligner les tâches avec les personnalités, et donc d'avoir des équipes plus motivées et plus performantes.

Avoir une vue globale sur son action

De quoi avez-vous besoin pour travailler ?

Connaître ses équipes semble aussi essentiel pour le magazine Inc, qui parle d'identifier "l'engagement émotionnel de ses collaborateurs". Le magazine explique notamment que des études ont montré que les collaborateurs régulièrement félicités par leur manager étaient plus productifs et mieux notés par les clients. Rencontrer l'ensemble des personnes qui profitent de son travail même pour les équipes qui ne sont pas sur le terrain est également un moyen d'augmenter motivation et productivité, puisque vos collaborateurs ont ainsi un témoignage direct de leur utilité. Dans les actions simples et peu coûteuses à mettre en place, Inc suggère ainsi aux managers d'augmenter les entretiens en face-à-face avec leurs équipes et de poser la question : de quoi avez-vous besoin pour travailler ? Une question simple mais rarement posée, note le magazine, qui ajoute : "Vous pourriez être surpris, voire choqué, par la réponse".

De son côté, le magazine Entrepreneur explique que pour remotiver un collaborateur en baisse de régime, il faut avant tout l'aider à avoir une vue globale de son action. D'abord lui faire visualiser ses buts à long terme, toujours dans l'idée de donner du sens à son travail, "en visualisant comment chaque petite étape pourra conduire à ce but". Ensuite l'amener à penser aux conséquences négatives s'il n'agit pas. En effet, selon des recherches citées par l'article, imaginer des conséquences négatives si l'on ne fait rien rendrait plus productif que d'imaginer les conséquences positives de ses actions.

Ces différents moyens d'engager ses équipes ne sont pas seulement essentiels à leur bien-être, ils le sont également pour les performances de l'entreprise. En effet, des chercheurs de Harvard arrivent à prédire le taux de satisfaction des clients d'une entreprise en se basant sur le niveau de motivation des salariés.


En complément

Comment réellement motiver ses équipes

Motivation des cadres : la rémunération ne suffit pas

La motivation des commerciaux passe par plus d'autonomie

Motiver plus sans dépenser plus

Pour avoir des équipes motivées, montrez-leur que leur travail a un sens

Comment motiver un commercial après 5 ans d'ancienneté


La rédaction vous recommande

Sur le même sujet